D'Usinor et Pechiney à Rhodia

Par Michel Cabirol, rédacteur en chef à La Tribune.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Et un, et deux, et... trois grands fleurons industriels français qui sont passés en moins de dix ans sous pavillon étranger. A priori, Rhodia racheté par le belge Solvay est une opération qui a beaucoup de sens et fait très plaisir aux marchés. C'était déjà le cas pour le rachat du groupe d'aluminium Pechiney en 2003 par le canadien Alcan... qui a ensuite été dilué et broyé en 2007 dans une vaste fusion entre Alcan et l'anglo-australien Rio Tinto, lui-même convoité la même année par son compatriote BHP Billiton.

De son côté, Usinor s'était rapproché en 2002 du luxembourgeois Arbed et de l'espagnol Aceralia pour former un leader mondial de la sidérurgie, Arcelor. Mais cela n'a pas été suffisant. Il s'est très rapidement fait manger par l'indien Mittal en 2006. Qui se souvient aujourd'hui de ces deux fleurons nationaux à l'exception de quelques nostalgiques épris de la grandeur industrielle de la France ? Car rien ne peut arrêter le train de la mondialisation tiré par la course à la taille critique. D'où cette question : quel avenir à moyen terme pour le nouvel ensemble Solvay-Rhodia. Il pèse certes 12 milliards d'euros en chiffre d'affaires consolidé mais reste encore très loin du quatuor mondial de tête.

L'allemand BASF, qui pèse 63,8 milliards d'euros, et les trois américains qui le suivent, Dow (37,7 milliards d'euros en 2010), DuPont (22,13 milliards) et LyondellBasell (21,64 milliards en 2009), pourraient un jour avoir des velléités de grossir encore. Pour l'heure, le capital de Solvay semble verrouillé. Mais une citadelle, dite imprenable, n'est jamais inexpugnable pour ceux qui y mettent le prix. En tout cas, c'est un joli pied de nez à la Semaine de l'industrie qui a commencé lundi en France, le jour où l'un de ses fleurons s'exilait en Belgique.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.