Embauches et sorties de crise

Par Valérie Segond, journaliste à La Tribune.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Réjouissons-nous de la foire d'empoigne pour l'embauche de cadres hautement qualifiés dans la finance comme dans les services informatiques. C'est bien la confirmation que, là où la France a conservé des acteurs puissants et compétitifs, nous vivons une vraie sortie de crise, un de ces retours à la vie en fanfare, avec embauches massives et esprit de conquête. Seulement, si ces secteurs-là ne sont pas à proprement parler des exceptions, ils ne sont pas pour autant représentatifs de l'ensemble de l'économie française. Car les conjoncturistes qui prennent le pouls de l'activité continuent à s'inquiéter de cette reprise toujours molle qui domine, avec croissance désespérément lente, crédit aux entreprises toujours en berne, faibles créations d'emplois et, surtout, gains de productivité fortement ralentis.

Sans doute faut-il y voir le prix à payer pour avoir si bien résisté à la crise : la France a peu plongé et peu détruit d'emplois ? Tant mieux. Mais, contrairement à son voisin allemand, elle ne rebondit pas vraiment, et ne se redresse que doucement. Cette faible croissance relèverait donc d'un choix de société, pleinement assumé par la collectivité. Seulement, ça, c'est la lecture optimiste. Car la question est aussi de savoir si la crise a, ou non, porté un coup à notre croissance potentielle.

En d'autres termes, si notre anémie présente ne masque pas aussi une économie structurellement affaiblie. N'avons-nous pas fermé des usines, mis au chômage des dizaines de milliers de personnes qui le sont toujours et, à l'inverse, protégé l'emploi dans des secteurs en perte de vitesse ? Même si aucun économiste ne sait y répondre aujourd'hui, la question de notre croissance potentielle est absolument centrale, et devrait être le préalable à tous les débats de politique économique pour 2012. Car si elle a été affaiblie, nous n'aurons d'autre choix que de faire une politique d'offre volontariste.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.