Nissan 370 Z Roadster : le cabriolet 100% sportif

 |   |  492  mots
La Nissan 370 Z Roadster devra rivaliser avec la Ford Mustang, en mettant en avant son positionnement exclusivement sportif.
La Nissan 370 Z Roadster devra rivaliser avec la Ford Mustang, en mettant en avant son positionnement exclusivement sportif. (Crédits : Nissan)
Le cabriolet de la marque japonaise a choisi de se positionner exclusivement sur le créneau sportif, que ce soit sur le look ou les prestations de conduite avec un gros moteur V6.

Nissan fait donc parti du cercle de plus en plus restreint des fabricants de cabriolets. La marque japonaise généraliste est l'une des rares avec Mazda (et Fiat mais qui ne fait que rebadger une Mazda MX5) à proposer un cabriolet. La 370 Z Roadster n'a toutefois pas vocation à se positionner sur le segment généraliste. Elle se veut très sportive et se place ainsi dans le haut de panier, quitte à chatouiller le créneau des marques premium...

Des feux et des poignées en forme de prise d'air

Sur le look, Nissan a immédiatement misé sur une silhouette très caractéristique des cabriolets très sportifs, tels que Porsche. Sa coupe arrière très diagonale et effilée rappelle cette carrure. La poignée de portière ressemble à s'y méprendre à une prise d'air. Malin ! Heureusement, le capot avant est nettement plus caractéristique de la marque japonaise. Les feux tout en longueur en deux branches, mais également les deux arêtes qui dessinent le capot avant. Sans parler des feux leds en bas de caisse qui eux aussi font mine d'être des prises d'air. Il faudra aussi compter sur une voiture nettement plus grande qu'une Mazda MX5 (4,26m contre 3,91m) au bénéfice duquel vous obtiendrez un coffre beaucoup plus grand (140 litres) mais également des rangements pratiques derrière les sièges.

Nissan 370 Z Roadster

A l'intérieur, Nissan a clairement joué la carte de la modernité... D'avantage que sur ses modèles classiques, et c'est plutôt réussi. Les cadrans au-dessus du tunnel central, l'écran GPS plutôt bien intégré, les bouches d'aération horizontaux, le Z au milieu du volant... L'ambiance est plutôt agréable et ergonomique. Nous aurions néanmoins espéré une touche de carbone ci ou là plutôt que ces grandes planches de plastiques. Tant pis !

Une conduite très sportive

Côté conduite, la 370 Z assume totalement son positionnement sportif. Avec son moteur V6 3,7 litres  développant 328 chevaux, ce cabriolet ne manque pas de puissance. Le couple moteur (363 Nm à 5.200 tours/mn) associé à la fluidité de sa boîte de vitesse lui donne de bons résultats en termes de dynamisme et d'accélération, ce qui est plutôt agréable. La direction plutôt souple et le bon dosage des suspensions participent également à cet agrément de conduite. On note toutefois une certaine lourdeur en démarrage et à bas régime, mais qu'on oublie assez rapidement.

Nissan 370 Z Roadster

Côté prix, la 370 Z s'affiche à 41.400 euros dans sa version automatique (39.300 euros en version manuelle). Un prix justifié compte tenu de l'imposant moteur qui équipe ce roadster. Il pourrait toutefois affronter la concurrence féroce de la Ford Mustang qui s'affiche sur le même positionnement prix mais qui affiche des prestations supplémentaires comme les deux places arrière mais également le prestige de son nom. La 370 Z pourra néanmoins arguer de sa personnalité résolument sportive !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/09/2017 à 11:15 :
Six fois le mot "plutôt" dans l'espace de deux petits paragraphes !
Relecture ? Edition ?
a écrit le 03/09/2017 à 17:03 :
Pas assez efficient. Type de véhicule dépassé.
a écrit le 03/09/2017 à 10:22 :
Très réussi, très belles lignes. Tout ça à un prix attractif.
a écrit le 03/09/2017 à 8:38 :
On est loin des lignes de tank des allemandes : qui s'en plaindrait !
a écrit le 02/09/2017 à 15:49 :
Le design de la face avant et de l'habitacle aurait été à sa place en 2005... Je ne parle même pas du profil on dirait qu'on a collé deux voitures : la partie avant-milieu jusqu'aux sièges ressemble à une MX-5, et l'arrière à une ancienne peugeot 308 cc. C'est peut-être un effet d'optique, mais ca sent pas bon pour une voiture plaisir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :