Les députés ne disent pas Bercy

 |   |  138  mots
Que le vote d

e quelques dizaines de députés vendredi soir en faveur d'une taxe sur les bénéfices des banques ne plaise pas au ministère de l'Economie, c'est une évidence. Que le gouvernement veuille revenir sur ce vote où une fois encore, les députés de la majorité se sont laissés mettre en minorité, c'est de bonne guerre politique. Mais que Bercy utilise des mots comme "erreur technique" - parce que des députés UMP se seraient trompés de vote - et "rectifiée dès lundi" pour qualifier sa riposte, il y a là un choix de vocabulaire assez surprenant en terme de respect démocratique et qui pourrait laisser des traces. Même à considérer qu'il s'agissait là d'une vengeance parlementaire contre la réforme imposée de la taxe professionnelle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :