Présidentielle en Algérie : l’absence du candidat Bouteflika dans la campagne

 |   |  87  mots
L’absence du candidat Bouteflika dans la campagne./ DR
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, la page Facebook DzWikileaks qui s'oppose à la candidature de Bouteflika.

Ce n'est pas un tweet, mais la page Facebook DzWikileaks qui a agité la toile cette semaine. Au coeur de la révolte : Abdelaziz Bouteflika.

Les internautes algériens se soulèvent contre la récente candidature du président aux prochaines élections.

Objets de la contestation : son âge 77 ans et son état de santé plus que préoccupant. Preuve en est, son absence dans la campagne. Un candidat invisible ?

28 minutes

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/04/2014 à 21:36 :
Algerie la france t'aimait, tu l'as rejetté. Maintenant reste dans ton bourbier et nous fait plus chier!
a écrit le 12/04/2014 à 15:34 :
On ne peut qu'approuver la candidature du dictateur socialiste en place et souhaiter sa réélection. Il ne s'agit point là de démocratie mais de stabilité. La France ne veut pas voir des flots de réfugiés venir pourrir ses banlieues. La propagation d'une guerre civile interne ne manquerait pas de se faire à notre territoire. Déjà 1 million d'algériens sont en France sans raison et beaucoup plus ont pris la nationalité de notre pays de la même façon. La nouvelle présidence algérienne devra s'attacher à des modifications structurelles importantes pour permettre une évolution. L'instabilité ou une nouvelle équipe qui ne serait pas moins dictatoriale n'apporterait rien de bon. C'est un président prétexte voire fantoche mais un verrou nécessaire.
a écrit le 12/04/2014 à 13:24 :
dehors !
a écrit le 12/04/2014 à 1:58 :
Je m'oppose catégoriquement à ce 4ième mandat, car, après une modification de la constitution algérienne, à vrai dire, un viol constitutionnel, un abus d'autorité, il a briguer un 3ième mandat. Il veulent transformer l’Algérie en un royaume, et bouteflika en sultan, tout en insultant le peuple algérien. Aucune élection algérienne n'a été propre depuis 62, toutes trafiquées, fraudées, négociées, mais la, c'est vraiment une insulte au peuple
Algérien. Ils sont entrain de jouer un jeux très dangereux, ils ont mis tout les moyen de l'Etat au service du président candidat, des somme faramineuses sont dépensées pour acheter les votes, les personnes peu scrupuleuses, l'argent publique est gaspillé d'une manière scandaleuse, ça fait mal au coeur, des revoltes éclatent un peu partout en ce moment en Algérie. Si par malheur, les élections sont truquée et Bouteflika passe encore, je me déclarerai en désobéissance civile, le pacte républicain ne tient plus la route.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :