Le taux des crédit baisse, la production aussi

 |   |  200  mots
Est-ce le signe d'une moindre demande d'argent du fait de la crise ou d'une frilosité accrue des banques ? Toujours est-il que la Banque de France a indiqué ce mercredi que la production de crédits nouveaux aux ménages français s'est encore réduite en avril, de 2,4%. Elle est passée en un mois d'un cumul annuel de 144,3 milliards d'euros à 140,9 milliard. Sur un an, elle chute de 28%: elle était en effet de 196 milliards en avril 2008. La bonne nouvelle vient de la poursuite du recul des taux d'intérêt moyens, passés en un mois de 5,89% à 5,67% pour les crédits nouveaux aux ménages. 3,74% (contre 3,93%) pour les entreprises, selon la BdF. La Banque de France souligne que le recul est particulièrement marqué dans le crédit habitat, en recul mensuel de 3,2% à 89,5 milliards et de 35,9% sur un an. Le crédit à la consommation, lui,  a mieux résisté : -0,8% sur un mois à 51,4 milliards, -8,9% sur un an.   Côté entreprise, les taux reculent également : de 3,93% à 3,74%. La production de crédit recule également pour les sociétés non financières : 269,9 milliards d'euros en avril (317,4 milliards un an plus tôt) contre 270,4 milliards en mars et 277,7 milliards en février.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :