EXCLUSIF Immobilier : départ forcé à la tête de la Fnaim

 |  | 191 mots
Lecture 1 min.
Henry Buzy-Cazaux, le délégué général de la Fnaim, a quitté, d'après nos informations, la Fnaim, le syndicat d'agents immobiliers, pour divergences de vues stratégiques et managériales. « Il y a eu le constat de désaccords. Il a été décidé d'arrêter la collaboration [avec lui, ndlr]», indique à La Tribune Jean-François Buet, secrétaire général de la Fnaim et président de la Chambre de Côte d'or. Henry Buzy-Cazaux qui connaît très bien l'environnement de l'immobilier et le schéma politique de la profession, paie de toute évidence sa liberté de parole. Il avait notamment exprimé son désaccord lors de la publication récente d'un communiqué de presse de la Fnaim affirmant que les prix de l'immobilier avaient augmenté de 3% dans l'ancien en avril 2009 par rapport à mars 2009, laissant penser à une reprise du marché. Il avait alors indiqué à La Tribune que la base statistique de la Fnaim était fragilisée, car 6.000 transactions seulement avaient pu être étudiées. « Je regrette ce licenciement », indique à la Tribune, le patron d'un grand réseau immobilier, membre de la fédération.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :