Callander Fund Japan New Growth : une aurore au pays du Soleil-Levant ?

 |   |  404  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Questions à Yoshito Tsubota, gérant chez DIAM International.

Alors que la société luxembourgeoise Callander Managers lance un nouveau fonds consacré à l'Asie-Pacifique hors Japon, celui consacré spécifiquement au Japon, créé il y a onze ans pourrait bénéficier d'une nouvelle phase haussière. Questions à Yoshito Tsubota, gérant chez DIAM International (société de gestion de fonds de pension japonais), choisi pour gérer le fonds Callander Fund Japan New Growth ( en hausse de 10,5 % en 2010).

Quel est votre sentiment actuel sur le marché japonais ?

Le Japon est une économie mature. Sa demande domestique ne progressera donc pas au même rythme que celle de la Chine ou d'autres pays voisins. Néanmoins, de nombreuses entreprises japonaises présentent d'excellentes perspectives. Celles-ci sont en effet susceptibles de bénéficier d'une plus grande diffusion de technologies de pointe au niveau mondial et de la croissance des pays émergents. Bien entendu, plusieurs sources de risque ont été identifiées. L'endettement de certains pays occidentaux, un éventuel retour en récession, les inquiétudes géopolitiques liées à la situation de la Corée et, localement, les enjeux politiques auxquels le nouveau gouvernement est confronté.

Quels sont les principales caracté- ristiques du fonds ?

Nous privilégions les valeurs de croissance sélectionnées sur la base d'une analyse financière des sociétés combinée à une approche macroéconomique. Cette dernière nous apporte un éclairage sur les grandes tendances structurelles. Le portefeuille comprend environ 70 titres de toutes capitalisations. Notre méthodologie nous amène à surperformer, parfois significativement, le marché dans ses phases de hausse en contrepartie d'une volatilité légèrement plus élevée.

Quels sont vos thèmes d'investissement favoris ?

Les fabricants japonais bénéficient d'un bon positionnement dans le secteur des smartphones et dans celui des technologies LED et 3D pour la télévision. Par ailleurs, la forte croissance asiatique, et des émergents en général, ainsi que l'appréciation du yen amènent les grands acteurs industriels à se restructurer et à se diversifier géographiquement. Ainsi, Nissan va multiplier ses centres de production à l'international tout en mettant l'accent sur le développement des voitures hybrides et électriques. Au niveau local, nous suivons de près le développement de l'Internet mobile ainsi que celui des jeux en réseau.

« De nombreuses entreprises japonaises sont susceptibles de bénéficier de la croissance des pays émergents. »

Yoshito Tsubota, Gérant du Callander Fund Japan New Growth

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :