La Macif s'attaque au marché bancaire en ligne

 |   |  308  mots
Copyright Reuters
La mutuelle se démarque en jouant la transparence.

Alors que les grands réseaux bancaires cherchent à s'approprier tout le champ des services financiers (lire ci-contre), la Macif, qui proposait déjà de l'assurance dommages, des produits d'épargne et du crédit, veut maintenant fidéliser ses 5 millions de sociétaires en leur proposant une offre bancaire originale. « La banque au quotidien permet d'être en contact fréquent avec le client, de mieux connaître ses besoins et de lui apporter des solutions adaptées tout au long de sa vie », explique Christophe Arrebolle, directeur du pôle finance épargne, qui veut « positionner la Macif comme un expert reconnu dans ces domaines d'ici 2015 ».

Pour faire la différence, la Macif va proposer un compte courant en ligne « tout compris et sans surprise » et rémunérer les dépôts à un taux de 0,75 % (qui évoluera selon l'inflation). Plus original, elle compte rétrocéder une partie des commissions interbancaires générées par les retraits et achats par carte, soit 15 euros à partir de 150 opérations par an, et jusqu'à 30 euros pour 300 opérations. Elle s'abstient en outre de taxer les retraits effectués hors de son réseau partenaire, la Caisse d'Epargne. Une façon de pointer du doigt les pratiques tarifaires des banques, au moment où Bercy s'active pour « supprimer les abus et les excès », selon l'expression de Christine Lagarde, et favoriser la transparence et la mobilité.

Baptisée « Bleu Anis », en référence aux couleurs de la Macif, cette offre est déployée progressivement depuis septembre et jusqu'en juin, à mesure que les commerciaux sont formés. Déjà disponible dans 196 des 535 points d'accueil, elle est commercialisée par le biais de rendez-vous, et ne fera l'objet d'une communication nationale qu'à la rentrée 2011.

La Macif, qui compte aujourd'hui 4300 clients « Bleu Anis », espère convertir 8 % de ses sociétaires à l'horizon 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :