Laser : Amplitude Systèmes va doubler ses ventes d'ici cinq ans malgré la crise

 |   |  318  mots
Les domaines d'application des lasers à impulsions brèves sont multiples : micro-usinage de très grande précision pour l'industrie (métaux, verre, céramique...), contrôle qualité, chirurgie ophtalmologique, fabrication de cellules photovoltaïques, d'écrans plats, de semi-conducteurs, etc. © Amplitude Systèmes
Les domaines d'application des lasers à impulsions brèves sont multiples : micro-usinage de très grande précision pour l'industrie (métaux, verre, céramique...), contrôle qualité, chirurgie ophtalmologique, fabrication de cellules photovoltaïques, d'écrans plats, de semi-conducteurs, etc. © Amplitude Systèmes (Crédits : Amplitude Systèmes)
Devenu l'un des leaders mondiaux des lasers à impulsions brèves, cette entreprise, installée à Pessac, dans l'agglomération bordelaise, a connu une croissance à deux chiffres ces dernières années. Et, ce n'est qu'un début. D'ici 5 ans, son chiffre d'affaires devrait doubler.

« Au début des années 90, les lasers femtosecondes (puissant laser avec des impulsions ultra-courtes atteignant le millionième de milliardième de seconde) ressemblaient à de gros instruments complexes de laboratoires qui encombraient toute une grande pièce. Leur utilisation dans l'industrie était impensable », se souvient Eric Mottay. Mais, en 2000, à Bordeaux, le laboratoire Celia avec les équipes du CNRS et de l'université Bordeaux 1 réussit la prouesse de faire tenir le laser femtoseconde sur une feuille A3. Une rupture technologique majeure.
Eric Mottay est l'un des premiers à comprendre que ces lasers ont un grand avenir dans l'industrie. Dès 2001, ce diplômé de l'École nationale supérieure d'optique crée Amplitude Systèmes à Pessac, près de Bordeaux et du campus universitaire. « Il n'y avait alors pas de produit. On a démarré en auto-financement sur des marchés pré-industriels en vendant à des laboratoires de recherche appliquée et des centres technologiques », explique-t-il.

Devenir la « Rolls Royce » des grandes industries

Les cinq premières années, la start-up se consacre au développement technologique. Dès 2009, Amplitude systèmes a atteint 6 millions d'euros de chiffre d'affaires. Aujourd'hui, le groupe (90 personnes à Bordeaux, 18 millions d'euros de chiffre d'affaires, 65 salariés à l'unité de Paris et 17 millions de CA) profite à plein de l'éclosion du secteur et vient de lever 30 millions d'euros. Les domaines d'application sont multiples : micro-usinage de très grande précision pour l'industrie (métaux, verre, céramique...), contrôle qualité, chirurgie ophtalmologique, fabrication de cellules photovoltaïques, d'écrans plats, de semi-conducteurs...
« Et, demain, nos lasers seront aussi utilisés pour fabriquer des composants à l'échelle micrométrique », avance Eric Mottay. « Notre vocation est de devenir la Rolls Royce de grands industries », poursuit-il. D'ici 5 ans, Amplitude Systèmes devrait au moins doubler son chiffre d'affaires, qui est réalisé à 90% à l'export. En douze ans, la start-up est devenue l'un des leaders mondiaux des lasers à impulsions brèves.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :