Un vent favorable souffle sur Nass&Wind

La PME de Lorient est l'un des cinq membres du consortium qui s'est vu attribuer trois des cinq lots au terme de l'appel d'offres pour le développement de parcs éoliens en mer en France.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Trois lots sur cinq ! Nass&Wind n'a pu que se féliciter de faire partie du consortium mené par EDF Énergies nouvelles avec Alstom, WPD offshore et Dong energy. Avec l'obtention de 3 des 5 lots pour la construction des pars éoliens en mer, Nass&Wind devient ainsi « la seule PME française parmi les lauréats de l'appel d'offres ». Pour l'entreprise créée Nathalie Le Meur et Peter Nass, en 2001, c'est le retour sur les lourds investissements effectués dans l'éolien offshore. Des investissements sur fonds propres rendus possibles par la cession à GDF Suez de son activité historique dédiée au développement de parcs éoliens terrestres, en 2008. « Depuis quatre ans, Nass&Wind a investi près de 20 millions d'euros dans divers projets d'énergies renouvelables en France », précise Xavier Ferrey, responsable de la communication de l'entreprise basée à Lorient.

La conception et la réalisation d'une éolienne offshore flottante en eaux profondes aux côtés de DCNS, de l'Ifremer et de l'Ensta Bretagne a été l'un de ces projets d'envergure. « L'immersion du prototype Winflo, projet labellisé par le pôle de compétitivité Mer Bretagne, est prévue pour 2013 au large des côtes françaises », ajoute Xavier Ferrey. Ce projet a par ailleurs fait l'objet d'une subvention de 13,4 millions d'euros provenant de l'État, fin décembre 2010, dans le cadre des investissements d'avenir.

Bureau d'études employant une quarantaine de salariés, Nass&Wind a réalisé de nombreuses études environnementales et techniques de caractérisation des sites, « essentielles au consortium pour déterminer ses choix et affiner son projet industriel ». Dotée de 4 filiales - Énergies nouvelles, Offshore, Industrie et Bois énergie - l'entreprise est, l'an dernier, entrée au capital du groupe Vergnet, « leader de l'éolien français », afin de mettre en synergies son expérience et celle de ce groupe orléanais, spécialisé dans l'implantation d'éoliennes dans des zones soumises à de « très forts vents, y compris des cyclones », détaille Xavier Ferrey.

Afin de poursuivre ses investissements et de satisfaire ses besoins en liquidités, Nass&Wind s'est également engagée dans l'acquisition et l'exploitation de centrales photovoltaïques. « Nous devrions donc enregistrer notre premier chiffre d'affaires dès 2012 », précise Xavier Ferrey, très confiant, au vu des dernières actualités, pour les années à venir.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.