Cancer : les fonds bretons financent des technologies de pointe

 |   |  333  mots
(Crédits : DR)
Le fonds Innoveo du CHRU de Brest a participé à l'acquisition d'un équipement d'identification fine des tumeurs. À Rennes, le fonds Nominoë apporte au CHU une solution numérique facilitant le diagnostic.

Dans la lutte contre le cancer, le CHRU de Brest dispose d'une nouvelle force de frappe. Depuis septembre, il est doté d'un cytomètre de masse imageur, également nommé Hyperion. Cette technologie de pointe, pionnière dans un service public en France, offre au centre hospitalier régional et à l'université de Bretagne occidentale (UBO) une avancée en termes de médecine de précision et de caractérisation des cellules cancéreuses.

L'équipement peut identifier les cellules initiatrices de tumeurs et de métastases, dans le sang comme dans les tissus. Il permet aussi de mieux appréhender la résistance aux traitements anticancéreux chez un patient. « Aujourd'hui, quand on réalise une biopsie, il est seulement possible d'identifier deux à trois marqueurs qui permettent d'orienter un traitement. L'Hypérion permettra d'identifier 40 marqueurs simultanément », détaille le professeur Jacques-Olivier Pers, directeur de l'unité mixte de recherche de l'UBO et de l'Inserm. Initiateur du projet, il se donne deux ans de développement avant d'envisager des applications directes pour le patient.

Une IA en guise d'assistance

D'un coût de 1 million d'euros, l'acquisition de l'Hyperion, dont la...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2019 à 8:48 :
Comme cela on pourra vendre de la chimiothérapie, plus vite, plus tôt, yeah ! Elle est pas belle la vie !?

Depuis le temps on aimerait de véritables avancées dans la lutte contre le cancer et non pour son traitement, merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :