Festival de Cornouaille : la culture bretonne réunit entreprises et gourmandises

 |   |  308  mots
(Crédits : DR)
QUIMPER Depuis 1923, le Festival de Cornouaille de Quimper attire plus de 150000 visiteurs par an. Cette manifestation urbaine rend hommage, via la musique, la danse, la cuisine et l'art, à la culture et à l'innovation bretonne au sens large.

Les têtes d'affiche ne sont pas forcément locales (de Kendji Girac au Bagad Kemper cette année) mais contribuent à la visibilité de l'événement. Doté d'un budget de 1,2 million d'euros, le festival a structuré il y a trois ans ses opérations de mécénat et de partenariat en créant le club entreprise Kerneko, qui réunit 50 sociétés locales (CMB, Conserverie Courtin, ArmorLux...).

46% de recettes propres

Les partenariats privés comptent pour 10 % des recettes (46% de recettes propres, 44% de subventions). Régi par la loi de 1901, le festival reverse 211 euros sur le territoire breton pour 100 euros de subvention.

« Kerneko associe les forces économiques du territoire tout au long de l'année pour valoriser les savoir-faire, les créateurs et les décideurs via des rencontres, des tables rondes et des événements à destination des équipes ou des clients »,explique Jean-Marc Ferrand, cofondateur du club.

En partenariat avec la chambre des métiers et de l'artisanat du Finistère, les Prix Kerneko récompensent des entreprises : Cadiou Industrie en 2017, Penn Ar Box en 2018. Cette année, le Trophée de l'artisanat d'art sera remis au spécialiste du luminaire Didier Guinard.

Travail en réseau...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :