Hôtellerie : Ty-Win, l’alternative à Booking ?

Mise au point par l’agence Funbreizh, la solution logicielle Ty-Win permet aux hôteliers de commercialiser, sur leurs sites Internet, des offres packagées qui nécessitent d’ordinaire, une licence d’agent de voyages. Cet outil leur permet de renforcer la relation avec leur clientèle et de soutenir leur écosystème en valorisant leurs partenaires locaux.

4 mn

Offre Ty-Win de l'hôtel Villa Perrosienne
Offre Ty-Win de l'hôtel Villa Perrosienne (Crédits : DR)

A Port-Louis, en Morbihan, l'Hôtel La Citadelle propose depuis la semaine dernière des offres packagées pour les particuliers et les entreprises. Découvertes marines à Lorient pour 92,50 €, Sensations Wake Board à 98,50 € ou Passion des îles à 457 € : en même temps que la chambre, les visiteurs réservent, selon leur budget, tout un programme de visites ou d'activités sportives. Par leur statut, les hôteliers ne sont pas autorisés à organiser ce type d'offres clé en main et mariant prestations hôtelières et circuits de visite. Cette initiative, qui vise à contrer la concurrence des centrales de réservation mondiales, est rendue possible grâce à Ty-Win.

Depuis son lancement le 5 octobre, Ty-Win est testé sur une dizaine de sites pilotes qui incluent aussi l'Edgar Hôtel à Saint-Brieuc, la Désirade à Belle-Île, l'Agapa à Perros-Guirec et des hôtels membres du réseau Hôtels de Charme et de Caractère en Bretagne (HCCB). Une vingtaine d'hôtels sont en cours d'équipement.

Imaginée par Funbreizh, agence de voyages réceptive et événementielle située à Surzur et rayonnant sur le Grand Ouest, de Deauville à La Rochelle, cette innovation touristique transforme « les hôteliers en marketplace ». Leur site web devient un outil de fidélisation au service de la relation client.

Qualité de séjour et pas de fuite de data

L'accès à Ty-Win est simple et gratuit : les hôteliers partenaires installent un widget sur leurs sites Internet qui permet de découvrir en direct l'éventail des possibilités au départ de chaque hôtel.

« Qu'il s'agisse d'organiser une rencontre avec un producteur, de réserver une traversée vers une île ou de préparer un séminaire, Funbreizh place l'hôtel au centre du voyage et rend plus attrayantes les offres hôtelières » indique Jean-Vincent Petit, fondateur de Funbreizh, agence spécialisée sur le tourisme local au service « d'aventures humaines ». « Ty-Win permet, d'une part, aux hôteliers de renforcer leurs liens avec leurs clients et, d'autre part, de se réapproprier leur écosystème. Cette solution valorise ainsi des offres et des prestations que seuls les titulaires de licence d'agent de voyages pouvaient proposer jusqu'ici ! »

Mise au point avec l'agence web Café Frappé à Nantes, la technologie embarque de l'intelligence artificielle et est pilotable d'un simple clic. Les offres sont gérées soit par l'hôtelier soit par Funbreizh. L'agence, qui met en avant son réseau de plus de 450 partenaires (hôtels, transports, restaurants, lieux de sorties) et de 200 agences tierces de voyage, touche une commission sur la réservation de la chambre mais rémunère l'hôtelier sur l'ensemble d'un séjour packagé.

Pour une offre au coût réel de 100 €, le client paiera en revanche 110 €. « Nous nous engageons sur une qualité de séjour » justifie Jean-Vincent Petit. « L'innovation crée aussi une continuité de lien, là où les plateformes de réservation cryptent l'ensemble des échanges entre les hôteliers et les clients. Plus d'adresses mails, d'échanges cryptés, de réservations numérotées, Ty-Win est aussi une réponse à la fuite des data aux Etats-Unis. »

Lire aussi : La plateforme Booking.com va licencier un quart de ses effectifs

Commercialisation en marque blanche

Présenté comme « un facilitateur de voyages et d'organisation d'événements MICE », le projet Ty-Win est le fruit d'une réflexion menée par Funbreizh de façon accélérée durant le confinement. L'agence de 15 personnes, qui en 2019 a commercialisé 280 séminaires auprès des entreprises, voit ses ventes chuter. Elle anticipe un chiffre d'affaires global de 900 000 € sur 2020 contre un peu moins de 2 M€ un an plus tôt. Le 5 mai dernier, elle a donc rouvert après avoir remanié l'ensemble de ses offres et avec un projet « tenant la route » et visant à lui faire retrouver son niveau de 2019.

« La crise sanitaire a mis en lumière l'importance de repenser le lien et les points de contact avec les voyageurs » analyse Jean-Vincent Petit. « Il y a urgence à miser sur une synergie locale vertueuse entre les professionnels du tourisme (producteurs, restaurateurs, hôteliers) afin de renforcer leur cohésion et enrichir l'expérience du voyage. »

Au-delà de sa zone d'action, Funbreizh commercialise sa solution Ty-Win en marque blanche auprès des agences de voyage réceptives dans d'autres régions. Altelis, créateur de sites internet pour les hôtels, vient par ailleurs de l'intégrer dans son offre.

4 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.