Pour Civitime, le jeu est l'avenir de l'entreprise

INDRE-ET-LOIRE. La startup tourangelle Civitime propose aux entreprises un catalogue de solutions « gamifiées » pour motiver les salariés vis-à-vis notamment de leur stratégie RSE. Elle vient de lever deux millions d’euros avec l'objectif de quintupler son portefeuille de clients à l’horizon 2025.
Créér une dynamique de groupe au sein des entreprises: l'un des atouts de ses jeux vantés par Civitime.
Créér une dynamique de groupe au sein des entreprises: l'un des atouts de ses jeux vantés par Civitime. (Crédits : Reuters)

Les fonds d'investissement Angelor et la plateforme de Business Angels We like Start up font partie du nouveau tour de table monté récemment autour de Civitime (le moment citoyen). En Centre-Val de Loire, la BPI, la BNP, la Société générale et la région ont également contribué à une levée de fonds totale de deux millions d'euros. La jeune pousse, basée à Tours au sein de l'incubateur Mame, propose aux entreprises une gamme de jeux destinés aux salariés. Objectif, les faire mieux adhérer notamment à leur politique de responsabilité sociétale et économique (RSE).

La cinquantaine de mécaniques de jeux, disponibles sur la plateforme de Civitime, embrasse d'autres domaine où l'implication des collaborateurs est essentielle. Il s'agit de la culture et des valeurs, de la conduite du changement, des projets de l'entreprise, enfin de la connaissance de ses métiers. Obtenu en 2022 par Civitime, le label B-Corp, certification premium pour les entreprises en matière de RSE, a crédibilisé la levée de fonds de la startup tourangelle.

Cinquante jeux en bibliothèque

C'est en faisant le constat du peu d'impact des outils classiques de sensibilisation (webinaire, emailing, réseaux sociaux) vis-à-vis des salariés, qu'Anthony Mollé a eu l'idée en 2018 de promouvoir le jeu. Alors que seulement 20% des collaborateurs seraient réceptifs aux outils traditionnels de leur entreprise, le taux de participation monterait à 50 % via la « gamification » des messages, selon cet ancien ingénieur d'affaires tourangeau spécialisé dans le développement durable . Dans un environnement professionnel saturé de communications, elle ferait ainsi la différence. « Le jeu permet en premier lieu de capter l'attention et l'intérêt des collaborateurs, explique le jeune dirigeant. Il se singularise en second lieu en ancrant mieux les messages. Enfin, nos solutions génèrent une dynamique de groupe via les jeux en équipe ». Dans ce cadre, Civitime propose cinquante types de jeux sur étagères traduits dans 22 langues, des Escape Game aux City Builder, en passant par le Trivial poursuit et Qui veut gagner des millions ? La société réalise aussi des contenus ludiques sur-mesure à la demande. Dans tous les cas, les différents jeux sont accessibles via un abonnement prenant notamment en compte le nombre de postes de collaborateurs.

500 entreprises en 2025

Civitime, qui avait réalisé une première levée de fonds de 800.000 euros auprès du fonds régional Go capital lors de sa création en 2018, peut aujourd'hui se targuer de compter une centaine de clients, dont plusieurs grands comptes membres du CAC 40. Le Crédit agricole, L'Oréal, Arcelor, Barrière, Total énergies notamment utilisent ses solutions pour développer le sentiment d'appartenance à l'entreprise chez les collaborateurs. La société, qui ne publie pas ses comptes, génère également 10% de son chiffre d'affaires à l'export dans 25 pays. Aux Etats-Unis, le fabricant de câbles industriels Nexans ainsi que le spécialiste des échantillons de parfums Arcade Beauty utilisent les jeux d'entreprises « Made in Touraine ».

Civitime, qui emploie 20 salariés, a bénéficié d'un écosystème local favorable pour grossir rapidement . Au sein du cluster Pixel Players, la métropole de Tours fédère ainsi près de 100 entreprises spécialisées dans le jeu, pour la formation (Serious Game) ou le divertissement (jeux vidéo). Grâce au nouvel apport de deux millions d'euros, la société compte recruter 20 nouveaux collaborateurs, ingénieurs et commerciaux. Civitime veut d'une part injecter plus d'intelligence artificielle dans ses solutions afin d'analyser les attentes des salariés en termes de RSE. La société développera d'autre part l'accompagnement et le conseil aux entreprises vis-à-vis des solutions ludiques sur mesure. Enfin, elle a l'intention d'accélérer la prospection de nouveaux clients sur l'ensemble de l'Hexagone. De façon ambitieuse, Civitime veut quintupler son portefeuille d'ici 2025 pour le porter à 500 entreprises. A la clé, selon son plan d'action, la sensibilisation d'un million des salariés français, à la fois aux enjeux de transformation et de fierté vis-à-vis de leur employeur.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 03/11/2022 à 9:00
Signaler
L'idée est bonne mais il serait plus efficace de cibler les décideurs côté responsabilités vu que ce sont eux qui les ont toutes, mais forcément vu qu'ils savent tout sur tout, à tel point que le monde s'en effondre, ils ne voudraient pas.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.