Transports : Pécresse pour un « Navigo fluvial »

La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse relance l'idée d'un forfait pour emprunter des navettes sur la Seine à Paris.

1 mn

La région espère toucher entre 10.000 et 100.000 porteurs du passe Navigo.
La région espère toucher entre 10.000 et 100.000 porteurs du passe Navigo. (Crédits : <small>Reuters / iTele</small>)

La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, veut relancer le 17 janvier un « Navigo fluvial », qui va permettre aux détenteurs de la carte de transports d'emprunter des navettes sur la Seine à Paris à moindre coût, a-t-elle indiqué au Journal du Dimanche. « Nous proposons une offre alternative pour traverser Paris sur le secteur des voies sur berge qui a été fermé à la circulation automobile (...) Cette offre n'est pas concurrente en termes de rapidité avec les autres modes de transport, mais elle est confortable, agréable, et moins polluante », a déclaré Valérie Pécresse (LR) à l'hebdomadaire. En tant que présidente du Syndicat des transports d'Île-de-France (Stif), elle signera le 17 janvier une convention avec Batobus, un service de navettes fluviales, filiale de Bateaux Parisiens et membre du groupe Sodexo, dont les bateaux desservent 9 stations à Paris.

Entre 10.000 et 100.000 personnes visées

Ainsi, les détenteurs du passe Navigo annuel pourront embarquer pour 40 euros par an, au lieu actuellement de 60 euros par an ou 11 euros par jour. Batobus espère toucher entre 10.000 et 100.000 porteurs du passe Navigo, d'après le JDD. En parallèle, le Stif doit lancer mercredi une étude sur le transport fluvial de passagers. Un appel d'offres pourrait être ensuite lancé. Diverses expérimentations de transport public fluvial sur la Seine ont été lancées ces dernières années, notamment pour les voyageurs munis d'un abonnement au réseau de transport en commun d'Île-de-France, mais il y avait trop peu de passagers et le coût était trop élevé pour la collectivité.

(Avec AFP)

1 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 09/01/2017 à 11:00
Signaler
Madame Pecresse devrait plutôt plancher sur la mobilité dans les couronnes périphériques de Paris, actuellement sous sous sous développées... Avec ce type de déclaration, on reconnait bien la les politiciens éloignés de la réalité du terrain.

à écrit le 09/01/2017 à 10:36
Signaler
à se demander si le choix de la photo ne révèle pas ce que pense l'auteur de cette initiative...

à écrit le 09/01/2017 à 9:22
Signaler
Pécresse ou le sourire fatigué d'une politicienne rincée, il vaudrait mieux qu'elle retourne à la vraie vie, ou bien du moins qu'elle y aille, parce qu'on voit bien que la politique l'a mise au bout du rouleau.

à écrit le 09/01/2017 à 7:25
Signaler
MDR la pauvre toujours a créer de nouvelles taxes, encore des promesses de droite !

à écrit le 08/01/2017 à 17:48
Signaler
Pourquoi ne pas proposer ce mode de transport a ceux qui vivent en banlieue et qui doivent se rendre sur Paris ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.