Qualité de l'emploi : quand les associations montrent l'exemple

 |   |  85  mots
(Crédits : Décideurs en région)
Le problème du chômage oblige trop souvent à se satisfaire, lorsqu'on parle d'emploi, d'une approche quantitative au détriment d'une approche plus qualitative. Les entreprises de l'économie sociale et solidaire (ESS), et tout particulièrement les associations, se sont récemment emparées du sujet.

Une notion récente

Définie d'abord par des institutions internationales, la notion de qualité de l'emploi n'apparaît qu'en 1999 dans les réflexions du Bureau international du travail (BIT) sous le nom de « travail décent ». Deux ans plus tard, c'est l'Union européenne qui s'intéresse à la question avec les « indicateurs de Laeken », une série de dix indicateurs primaires et huit secondaires, qui visent surtout à définir la pauvreté et l'exclusion sociale. Enfin, du côté de l'OCDE, il faudra...

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :