La première boutique "Sud Ouest France" ouvre en Chine

 |   |  482  mots
Dans cette première boutique installée à Wuhan où sont implantées des usines Renault et Peugeot, la clientèle chinoise y trouvera foies gras, charcuteries, armagnac et autres spécialités du Sud Ouest. D'autres « Maisons Sud Ouest France » sont prévues à Shanghai fin 2013 et à Pékin en 2014. © Agence Depack Design
Dans cette première boutique installée à Wuhan où sont implantées des usines Renault et Peugeot, la clientèle chinoise y trouvera foies gras, charcuteries, armagnac et autres spécialités du Sud Ouest. D'autres « Maisons Sud Ouest France » sont prévues à Shanghai fin 2013 et à Pékin en 2014. © Agence Depack Design (Crédits : Agence Depack Design)
Les régions Midi-Pyrénées et Aquitaine, réunies sous la bannière Sud Ouest France, ouvrent vendredi 12 juillet la première "Maison Sud Ouest France" à Wuhan, ville au niveau de vie élevé, dans l'Est de la Chine. La boutique proposera des produits du terroir ainsi qu'un restaurant, un bar et un showroom. Objectif : donner un coup de pouce aux primo-exportateurs. La société Prooftag a été chargée de l'authentification de tous les produits.

Showroom, bar à vin, boutiques, promotion et animations : les "Maisons Sud Ouest France" seront implantées au c?ur des nouveaux quartiers commerçants des grandes villes chinoises, fréquentés par les consommateurs à fort pouvoir d'achat. Vendredi 12 juillet ouvre donc la première de ces boutiques, à Wuhan, dans la province de Hubei, à l'Est de la Chine. La clientèle chinoise y trouvera foies gras, charcuteries, armagnac et autres spécialités du Sud Ouest. Suivront d'autres Maisons « Sud Ouest France » à Shanghai fin 2013 et à Pékin en 2014.
"Dans la ville de Wuhan sont déjà implantées des usines Renault-Nissan et Peugeot, des habitudes françaises existent. Il y a également beaucoup d'étudiants, ouverts à la culture française", commente Vincent Labarthe, vice-président de la Région Midi-Pyrénées en charge de l'Agriculture. En déplacement en Chine pour l'occasion, l'élu est accompagné d'une délégation d'entreprises parmi lesquelles La Cave-Nogaro (Gers), La Quercynoise (Lot), Le Domaine Labarthe (Tarn), et Obertie Charcuteries (Tarn).

Une opération de 300 000 euros

La boutique de 650m2 sera animée par 25 permanents de la société chinoise Golden Leaves, avec laquelle Midi-Pyrénées et Aquitaine ont un accord de partenariat public-privé. "Golden Leaves est l'importateur des produits, ils sont venus jusque chez nous choisir les marchandises et ce sont eux les propriétaires de la boutique", explique Vincent Labarthe. C'est la société de conseil franco-chinoise Chen Di Partners qui a inventé le concept de "Maison du Sud Ouest". « Ces partenariats nous permettent de réduire le coût de l'opération, qui s'élève à 300 000 euros », précise l'élu. Par ailleurs, un VIE (volontariat international en entreprise) sera également sur place "pour s'assurer que tout fonctionne".

Le petit plus : l'authentification Prooftag

"Les Chinois ont une vraie curiosité pour les produits français, affirme Vincent Labarthe, et ils accordent une importance capitale à l'aspect sanitaire et à l'authentification". C'est donc la société de Montauban Prooftag, spécialiste de l'authentification des produits et inventrice de "l'identification chaométrique", qui se charge du suivi des produits. "Chaque bouteille, chaque bocal sera équipé d'un code à bulles inviolable de Prooftag. C'est cet argument qui a convaincu nos partenaires chinois de mener l'opération avec nous", se félicite le vice-président de la Région.

Objectif : l'export

Au delà de l'opération de communication, "le but est de donner un coup de pouce aux les primo-exportateurs", souligne Vincent Labarthe pour qui les "Maisons Sud Ouest France" permettent aux producteurs de valoriser leurs produits dans un environnement dédié "authentique et exclusif", d'avoir un accès direct au client final, mais aussi de faciliter et d'accompagner leurs rencontres avec des acheteurs (réseau cafés-hôtels-restaurants ou importateur/grossiste). "Nous avons des incertitudes sur les retombées en terme de chiffre d'affaires, mais le potentiel est énorme. On prend le risque, et on y croit" conclu l'élu.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/10/2013 à 13:40 :
Et la peinture toulousaine?
Pourquoi pas exposer des artistes toulousains?

a écrit le 11/07/2013 à 21:24 :
On va aussi former les Chinois au rugby,à la troisième mi-temps, et à l'art de vivre de la région. Belle initiative

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :