Avec la Yaris Hybride, Toyota souffre un peu moins de la crise

 |   |  597  mots
François Papin. Directeur de Toyota Onnaing.DR
François Papin. Directeur de Toyota Onnaing.DR
22 juin 2012, l'usine de Valenciennes lance la Yaris hybride dont elle a démarré la fabrication en avril dernier et qui a a déjà été commandé à 2000 exemplaires. L' Hybride ne permettra toutefois pas d'éviter une forte diminution des intérimaires sur le site

La Tribune- Quels sont les enjeux du lancement de la Yaris Hybride pour le site d'Onnaing ?

François Papin- Il permet d'atténuer les effets de la crise. En Europe, le marché automobile est très morose, les ventes ne cessent de baisser. Avec le lancement de la Yaris 3 en juillet 2011, nous escomptions pour le site de Valenciennes une production annuelle de 270 000 véhicules pour l'année 2012, toutes versions confondues. Avec la crise, nous avons baissé nos prévisions de ventes à 200 000 voitures. Sans les hybrides qui représentent 20 % de ce volume prévisionnel, nous aurions du le baisser encore davantage. L'Europe est notre c?ur de métier et les européens roulent surtout au diesel. Notre technologie hybride offre une nouvelle alternative au tout diesel dans les modes déplacements urbains. Sa commercialisation a démarré le week-end prochain. J'ai appris hier que les concessionnaires ont déjà enregistré 2000 commandes. Un tel démarrage est très encourageant.

600 intérimaires de moins

LT. Cette baisse globale de vos prévisions de vente aura-t-elle un impact sur vos effectifs de production ?
FP- Nous produisons aujourd'hui 1014 véhicules par jour et allons baisser notre cadence journalière à 783 véhicules à partir du 1er juillet. L'ensemble de nos lignes vont être affectées par ce ralentissement de production aussi allons nous pouvoir conserver nos trois équipes. Aujourd'hui nous employons 4300 salariés dont 1300 intérimaires. Nous allons devoir faire appel à 600 intérimaires de moins. Si les ventes de notre modèle hybride répondent à nos attentes, nous pourrons continuer à maintenir nos trois équipes en postes.

L'hybride coûte 500 euros de moins que la diesel équivalente

LT- Quelles aides publiques avez-vous reçu pour le lancement de la Yaris Hybride. Combien au total depuis votre arrivée à Valenciennes ?

FP. Nous avons bénéficié de 26 millions d'euros d'aides publiques au total, dont 3,7 millions d'euros pour l'hybride. Sur cette dernière aide, nous avons reçu 2 millions au titre de la prime d'aménagement du territoire, 1 million par Valenciennes Métropole et le reste par l'Europe via le Feder. A ces aides attribuées au seul site de Valenciennes, il faut également ajouter les 2000 euros de prime accordée par l'Etat à chaque acheteur de modèles hybrides en France. Grâce à cette prime, notre véhicule coûte à niveau de finition équivalent environ 500 euros de moins qu'une diesel. C'est un argument non négligeable pour booster nos ventes.

LT- Quelles ont été les retombées de votre présence à Valenciennes pour ce territoire ?

FP- Les retombées sont déjà financières. Depuis son arrivée à Onnaing, Toyota a versé 130 millions en impôts et taxes sur les onze années qui ont suivi la période d'exonération du tout début de son activité. Environ 13 % de la valeur ajoutée de nos Yaris viennent de pièces achetées dans le Nord - Pas-de-Calais et plus de 50 % est réalisée en France. Nous avons un tissu d'équipementiers et de prestataires de services sur le valenciennois qui emploie au total environ un millier de personnes. Et plusieurs de ces équipements, en particulier ceux qui dépendent de Toyota Europe ont beaucoup investi sur leur site. C'est le cas de Toyota Boshoku qui assemble nos sièges dans une usine rachetée à Faurecia et de Toyotomi Europe qui a rapatrié de la République Tchèque et de la Grande Bretagne la fabrication des pièces de renfort de carrosserie. La réussite de Toyota Valenciennes vient aussi de sa volonté de privilégier un partenariat de proximité avec ses équipementiers
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :