Instruments chirurgicaux. Avec In'Tech Medical, la chirurgie devient mini invasive

 |   |  316  mots
Avec ce rétracteur, la PME cible un marché de niche, celui de la chirurgie mini invasive du rachis, qui tourne autour de 10 millions de dollars. Il n'y a que trois entreprises au monde capables de créer ces instruments en plus de les fabriquer. Les deux autres sociétés sont américaines. © In'Tech Medical
Avec ce rétracteur, la PME cible un marché de niche, celui de la chirurgie mini invasive du rachis, qui tourne autour de 10 millions de dollars. Il n'y a que trois entreprises au monde capables de créer ces instruments en plus de les fabriquer. Les deux autres sociétés sont américaines. © In'Tech Medical (Crédits : In8217Tech Medical)
Cet équipementier de l'orthopédie fabrique et crée des instruments qui facilitent la pose d'implants et de prothèses dans la colonne verticale et dans la hanche. Son dernier produit : un rétracteur pour chirurgie mini invasive.

Leader européen des fabricants d'instruments de chirurgie orthopédiques pour le rachis avec un chiffre d'affaires de 26 millions d'euros en 2012 dont la moitié à l'export, In'Tech Medical ne se contente pas de produire selon des cahiers des charges établis en commun avec ses clients et des chirurgiens. Il crée également des produits en propre dont les ventes progressent régulièrement année après année depuis qu'il s'est lancé dans cette activité en 2008. De 18 % en 2011, la part de ces ventes est montée à 20 % en 2012.
Le dernier en date de ses instruments est un rétracteur de chairs qui permet au chirurgien d'avoir accès au rachis de la colonne vertébrale à travers une simple incision de 3 cm. « Avec ce rétracteur nous adressons un marché de niche, celui de la chirurgie mini invasive du rachis, qui tourne autour de 10 millions de dollars. Mais nous ne sommes que trois entreprises au monde capables d'en créer en plus d'en fabriquer. Les deux autres sont américaines », souligne Laurent Pruvost, PDG d'In'Tech Medical et actionnaire de l'entreprise.

Une acquisition aux Etats-Unis ?

En tant que sous traitant d'instruments chirurgicaux destinés aux opérations de la colonne vertébrale, de la hanche et du genou, In'Tech Medical intervient sur un marché mondial de 900 millions de dollars. Et là aussi, ses compétiteurs sont surtout américains. « Il nous faut accroître notre visibilité aux Etats Unis. Aussi, envisageons-nous d'y faire prochainement une acquisition », indique Laurent Pruvost. L'entreprise y compte déjà une filiale commerciale à Memphis où elle emploie une dizaine de personnes, mais ce n'est pas suffisant.
Son siège et ses ateliers d'origine sont implantés à Rang-du-Fliers, près du Touquet (Pas-de-Calais). Avec ses deux autres usines, situées à Annecy et à Toulon, In'Tech Medical emploi 275 salariés en France. En 2013, elle vise un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros et ses effectifs vont encore croître.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/06/2013 à 11:34 :
Bravo à cette entreprise. Une PME innovante qui selon JL Beffa ne devrait pas être dans les priorité du développement français, pour laisser la priorité aux grosses entreprises du CAC. Au contraire c'est dans ce type d'entreprise qu'est l'avenir du pays. Toutes les actions publiques qui favorisent le développement des PME doivent être accentuées.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :