Quand Linky arrive à Bordeaux...

 |   |  521  mots
(Crédits : DR)
Le futur quartier Euratlantique, autour de la gare Saint-Jean, va bénéficier du déploiement du compteur intelligent Linky d'ERDF, première brique d'un futur réseau électrique intelligent.

Bordeaux, ville écolo ? En tout cas, des initiatives ont été prises. Elles vont de la construction de la Cité municipale, à énergie positive, à la signature récente d'une Charte de la mobilité pour 22 acteurs d'envergure de la métropole, en passant par la constitution du plus grand parc photovoltaïque urbain de France avec l'installation de panneaux sur les ombrières du parking du Parc des expositions de Bordeaux-Lac. L'écoquartier Ginko est l'un des plus avancés de France pour son alimentation en énergies renouvelables, et d'autres du même type sont en train de voir le jour.

Il sera justement intéressant de voir comment Euratlantique s'approprie le thème de la ville intelligente. Le futur quartier mixte bureaux/logements, articulé autour d'une gare Saint-Jean rénovée et agrandie d'ici à 2017, devrait faire la part belle aux divers aspects de la ville intelligente.

Un partenaire entre ErDF et l'Epa

À l'occasion des XVIes Assises nationales de l'énergie, en janvier dernier à Bordeaux, l'Établissement public d'aménagement (EPA) Bordeaux-Euratlantique et le distributeur d'électricité ERDF ont d'ailleurs signé en ce sens une convention de partenariat. Cette dernière porte sur deux axes. Le premier consiste en « l'anticipation globale des besoins de l'opération d'intérêt national Bordeaux-Euratlantique en travaux de raccordements et de déplacements d'ouvrages électriques », prenant appui sur une démarche similaire mise en place par ERDF aux Bassins à flot, permettant l'optimisation du dimensionnement des ouvrages électriques d'alimentation du futur quartier.

Le second axe est la préparation de l'introduction des réseaux intelligents à travers notamment le déploiement du compteur intelligent Linky. BordeauxEuratlantique fera partie des premières zones en France de déploiement du compteur communicant.

150.000 Linky installés d'ici à la fin 2016

« On ne peut pas imaginer une ville intelligente qui se développe sans prêter attention à ses réseaux d'énergie, indique Thierry Gibert, directeur d'ERDF en Aquitaine Nord. Le lien est donc tout naturel avec Linky, le compteur communicant que nous déployons. Il représente un virage technologique majeur et constitue la première brique de ces réseaux. Nos enjeux sont très variés : moderniser le système électrique, permettre le développement des énergies renouvelables dont la production est intermittente, et surtout faire du consommateur un acteur du système, en lui donnant une clé pour maîtriser sa consommation grâce à un portail consultable sur Internet. »

Selon le directeur d'ERDF Aquitaine Nord, « Linky est le pivot sur lequel les réseaux intelligents vont s'appuyer. Sur notre périmètre, nous comptons déployer 2,5 millions de nouveaux compteurs. Nous espérons en avoir installé 150 000 fin 2016, principalement à Bordeaux, Pau et Biarritz ». Thierry Gibert explique également qu'ERDF, en tant qu'acteur d'une quinzaine de projets pilotes « smart grids » en France, va pouvoir s'appuyer sur les retours d'expérience de ces démonstrateurs :

« Nous mettrons en oeuvre les premiers résultats dans une dimension semi-industrielle à Euratlantique, afin que le quartier bénéficie des derniers développements et des réseaux les plus modernes qui soient », annonce-t-il.

____

smart city bdx
>>> Cliquez ici pour vous inscrire au Forum Smart City Bordeaux <<<

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2015 à 9:41 :
On exagère totalement la portée de ce nouveau compteur numérique, et ses fonctionnalités : à l'heure des PC et des smartphones équipés de processeurs ultra performants, j'ai peur qu'on ne soit déçus par un compteur qui ne fait que permettre de suivre sa consommation à distance.
D'abord est-ce un progrès ? Je préfère pour ma part connaître l'ordre de grandeur de mes dépenses d'électricité et avoir la satisfaction de payer mes kWh au prix le plus bas d'Europe, grâce au nucléaire et à l'hydraulique. Au contraire, avec des "énergies renouvelables" développées sans retenue grâce à des taxes payées "à l'insu de leur plein gré" par tous les consommateurs, il est évident que nos factures vont augmenter.
Pour mériter le terme "intelligent", Linky devrait faire bien d'autres choses. Au fond, il est là pour masquer la gabegie des énergies renouvelables, qu'on doit aux Verts (le PS les suit pour des raisons bassement électoralistes). Ils devraient "changer de logiciel" pour devenir, eux-aussi, un peu plus intelligents en écoutant ce que leur dit toute la communauté scientifique (et récemment l'Académie des Sciences) : http://www.academie-sciences.fr/activite/rapport/avis_060115.pdf
a écrit le 03/04/2015 à 14:19 :
Des compteurs tellement "intelligent" qu'ils ne sont pas capable de transférer des données et d'en faire un réseaux internet!? C'est minable! Alors que cela pourrai concurrencer le câble, l' ADSL et le wi-fi!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :