Uber lance son service de vélos et trottinettes à Paris sur fond d'introduction en Bourse

 |   |  656  mots
(Crédits : DR)
Uber veut devenir la plateforme multimodale de la mobilité et l'annonce lancement des vélos à assistance électrique et des trottinettes électriques JUMP en libre-service en France en est une nouvelle preuve.

Dès le 11 avril, les parisiens pourront choisir de rouler en vélo à assistance électrique Jump ou utiliser une trottinette électrique "made in Uber" pour se déplacer dans Paris. Avec le lancement de Jump, le géant américain étoffe son offre de mobilité urbaine et intègre de nouvelles solutions de mobilité douce. Son ambition : fournir l'ensemble des moyens de transport permettant de se rendre d'un point A à un point B directement depuis l'application Uber.

Disponibles à Paris dans un premier temps, les vélos et trottinettes Jump seront également déployés autour de Paris intra-muros et dans d'autres villes françaises en collaboration avec les autorités locales.

Éviter tout problème de nuisance 
dans la ville avec le "quasi free-floating"

À l'instar d'Orbiky qui a démarré son service fin 2018 à Paris, ce service s'apparente à du "quasi free-floating", demandant aux utilisateurs de se responsabiliser face à l'encombrement de ces nouvelles mobilités dans la ville.

Les vélos d'Uber sont équipés d'un câble d'antivol qu'il faut verrouiller afin de terminer le trajet et les utilisateurs sont encouragés à attacher le vélo à un élément de mobilier urbain adapté aux vélos, sans gêner les trottoirs. La sensibilisation des utilisateurs étant une priorité, des communications dédiées et des messages directement dans l'application seront régulièrement envoyés pour encourager les comportements vertueux et le juste partage de la voie publique.

VIDEO Reportage du Wall Street Journal sur l'utilisation de Jump (en)
"Uber for Bikes Could Save Your Commute"

Pour garantir cette bonne conduite, Jump est devenu signataire de la Charte de bonne conduite de la Mairie de Paris pour les vélos le 4 mars en présence du Maire adjoint aux Transports Christophe Najdovski. la société s'est engagée à payer une contribution financière sur les trottinettes et vélos en libre-service pour permettre le développement d'infrastructures dédiées.

D'abord Paris... ensuite l'Europe

Paris est la première ville européenne où et les vélos et trottinettes Jump sont disponibles simultanément dans l'application Uber. C'est également la première ville à bénéficier de la nouvelle itération du vélo Jump. Avec un poids de 32kg, les vélos ont été conçus et testés pour résister à l'épreuve de la ville (autonomie de 50 km, garde-boue renforcé, peinture résistant aux UV et intempéries, câbles de frein gainés dans le cadre, etc.). Ils bénéficient d'une assistance électrique jusqu'à 25 km/h. Cette nouvelle génération de vélos est équipée de batteries remplaçables pour optimiser leur rechargement. La connectivité du vélo a été améliorée pour optimiser l'expérience utilisateur et améliorer le diagnostic en temps réel de chaque vélo.

Un signal fort vers les investisseurs

Uber espère lever environ 10 milliards de dollars via son entrée en Bourse (IPO) et atteindre ainsi une valorisation d'environ 90 à 100 milliards, soit l'une des plus grosses IPO de l'Histoire, selon le Wall Street Journal mercredi. Cette valorisation serait néanmoins inférieure aux prévisions les plus optimistes qui circulaient jusque-là, vraisemblablement à cause des déboires de son concurrent américain Lyft dont les premiers pas en Bourse fin mars se sont révélés décevants.

Le prix d'introduction envisagé pour le moment se situe entre 48 et 55 dollars le titre, ajoute le quotidien économique, qui précise que les détails de l'opération devraient être rendus publics aujourd'hui, avant une première cotation prévue en mai.

Le secteur de la mobilité urbaine par application mobile attire énormément les investisseurs, qui misent sur les changements d'habitude des consommateurs, de plus en plus enclins à abandonner la voiture personnelle au profit de modes de déplacement partagés.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2019 à 14:21 :
Produits aussi moches que cette multinationale.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :