GENERATION PEUR DE RIEN Geoffrey Chopard (La Tour des terroirs) , l'aventurier insatiable

 |   |  381  mots
Geoffrey Chopard / DR
Geoffrey Chopard / DR
La Tribune décerne ce mardi soir ses prix du jeune entrepreneur. Geoffrey Chopard figure parmi les nominés. Après sept ans de distribution de paniers gourmands, le patron de La Tour des terroirs, 26 ans, ouvre une usine de biscuits.

Derrière sa discrétion, qui confine à la timidité, Geoffrey Chopard cache une bonne dose de culot. À 19 ans, en 2006, il décide de se mettre à son compte pour distribuer des paniers gourmands. Malgré ses études de commerce, en Suisse, le fondateur de La Tour des Terroirs peine à nouer son premier contrat.

Inlassablement, il frappe aux portes des mairies et des comités d'entreprise présentes dans l'Yonne. Ce n'est qu'un an et demi plus tard qu'est tombée une première commande de 5 000 paniers, immédiatement suivie d'une autre pour 1 000 unités. Une bonne nouvelle... qui le met alors en difficulté : il doit trouver des fournisseurs capables de produire une telle quantité dans les temps impartis.

Il sonde tous les producteurs de terrines, miels, nonettes et autres plats cuisinés, réalisant au passage que depuis le début de son activité, il paie trop cher ses produits. En quelques jours, il parvient à réunir les 6 000 corbeilles et les produits qui les garniront. « En revanche, je n'avais rien pour emballer les paniers... Tant pis pour l'esthétique, j'ai utilisé du film à palette pour fermer le panier de démonstration exigé par mon client. Je lui ai expliqué que la machine à emballer que j'utilisais était une très grosse machine, et que je ne pouvais pas la caler pour un seul panier... », se souvient-il. Un mensonge qui aura convaincu le client, et permis à Geoffrey Chopard d'acheter en urgence ladite machine.

Après ce début mouvementé, l'activité s'est développée jusqu'à atteindre un volume de 20 000 paniers vendus la troisième année. Geoffrey Chopard a alors étendu son réseau de distribution aux épiceries locales et à la grande distribution. En 2013, il emploie dix salariés et réalise 2 millions d'euros de chiffre d'affaires. Après deux ans d'étude du projet, il vient de lancer la fabrication de ses propres biscuits, qu'il souhaite vendre auprès de la restauration et de la grande distribution. L'usine fonctionne en 1x8 (heures) actuellement, et devrait adopter le rythme des 3x8 d'ici à 2015.
 


Prix national du jeune entrepreneur - Geoffrey... par La-Tribune
 

____

>> POUR EN SAVOIR PLUS Retrouvez l'ensemble des portraits des jeunes entrepreneurs

>> VIDEO Suivez le mardi 25 juin dès 19 h, en direct, la remise du Prix du Jeune Entrepreneur La Tribune

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :