Verizon envisage de racheter AOL

L’opérateur télécoms américain serait intéressé par la technologie de publicité programmatique du groupe de services Web et hésiterait entre la création d’une co-entreprise et un rachat pur et simple, selon l’agence Bloomberg. Poussé à se rapprocher de Yahoo il y a deux mois, AOL vaut actuellement 3,5 milliards de dollars.
Delphine Cuny
AOL est propriétaire des sites Huffington Post, Engadget et TechCrunch mais Verizon s'intéresse à sa technologie de publicité programmatique.
AOL est propriétaire des sites Huffington Post, Engadget et TechCrunch mais Verizon s'intéresse à sa technologie de publicité programmatique. (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

La publicité est-elle l'avenir des opérateurs télécoms ? Le géant américain Verizon s'intéresse de près au groupe Internet AOL, selon l'agence Bloomberg. Le numéro un américain des télécoms aurait approché le groupe de services Web, propriétaire de sites tels que le Huffington Post, Engadget et TechCrunch, en vue d'un rachat ou d'une coentreprise, afin de se développer dans la vidéo en ligne : il lorgnerait surtout sa technologie de publicité programmatique. Verizon, qui s'est refusé à tout commentaire, n'aurait pas encore déposé d'offre formelle sur AOL, dont l'action a bondi de 13% lundi dans les transactions après clôture. L'ex-portail star de l'Internet vaut actuellement en Bourse un peu plus de 3,5 milliards de dollars. Verizon capitalise 193 milliards.

AOL transformé en quinze ans

Scindé depuis 2009 de Time Warner, avec lequel il s'était marié à très grands frais (120 milliards de dollars) neuf ans plus tôt, en pleine bulle Internet, AOL s'est totalement transformé en quelques années. Le groupe, dirigé par Tim Armstrong, un ancien de Google, a revendu le réseau social Bebo, racheté en 2010 l'annuaire en ligne About.me, en 2011 le Huffington Post pour 315 millions de dollars, l'application de partage de photo Hipster en 2012, puis s'est scindé de Patch Media, qui possède des sites d'information locale. AOL a aussi vendu pour 1 milliard de dollars plus de 800 brevets à Microsoft. Mais l'ex-America Online compte encore 2,3 millions d'abonnés payants à son service d'accès Internet par modem ! Ce qui ne semble pas vraiment intéresser Verizon.

L'opérateur télécoms, qui a déboursé 130 milliards pour racheter les parts de Vodafone dans Verizon Wireless en 2013, a déjà réalisé des acquisitions dans la vidéo, la technologie OnCue auprès d'Intel, la société de serveurs cache EdgeCast Networks Inc, et surtout la plateforme de ciblage publicitaire vidéo Adap.tv en 2013 pour 418 millions de dollars.

Mariage pub-télécoms ?

Fin septembre, l'investisseur activiste Starboard Value avait estimé que Yahoo devrait envisager un rapprochement stratégique avec AOL, affirmant que cela lui permettrait de réaliser plus d'un milliard de dollars d'économies. En novembre, des actionnaires de Yahoo mécontents des efforts de redressement de Marissa Mayer avaient pressé Tim Armstrong, le directeur général d'AOL, d'étudier une fusion entre les deux pionniers de l'Internet, qui pourraient selon eux dégager 1,5 milliard de dollars d'économies. Pour mémoire, Yahoo vaut tout de même quelque 46 milliards de dollars ! Après les fusions médias-Internet des années 2000, verra-t-on de nouveaux mariages 100% Web ou des alliances pub-télécoms ? Affaire à suivre.

Delphine Cuny

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.