Google vs Verizon : la guerre des brevets n'aura pas lieu

Les deux groupes américains se sont entendus sur des accords de licences croisés au niveau mondial et "couvrant un large éventail de produits et de technologies", dont ils ne divulguent pas le détail.
Les grands groupes technologiques se sont engagés ces dernières années dans une véritable guerre des brevets, multipliant les poursuites les uns contre les autres devant les tribunaux du monde entier.
Les grands groupes technologiques se sont engagés ces dernières années dans une véritable "guerre des brevets", multipliant les poursuites les uns contre les autres devant les tribunaux du monde entier. (Crédits : reuters.com)

Entente cordiale. Le géant internet Google et le poids lourd américain des télécoms Verizon ont annoncé mardi 16 décembre dans un communiqué un accord de grande ampleur visant à limiter les risques de conflits à l'avenir entre eux sur des questions de brevets. Les deux groupes se sont mis d'accord sur des contrats de licences croisés au niveau mondial et "couvrant un large éventail de produits et de technologies", sans toutefois divulguer plus de détails. Le communiqué précise:

"L'accord permet à chaque entreprise de réduire le risque de futur contentieux sur les brevets"

Ouverts à toute proposition

Google a déjà annoncé plus tôt cette année des accords du même type avec d'autres entreprises, notamment son grand rival Apple ou le groupe d'électronique sud-coréen LG Electronics. A cet égard, Kirk Dailey, en charge des brevets chez Google, dit d'ailleurs qu'il accueillera favorablement "des discussions avec n'importe quelle entreprise intéressée par un accord similaire".

De son côté, Randal Milch, responsable des question judiciaires chez Verizon, dit lui aussi espérer "des transactions similaires avec d'autres entreprises high-tech s'inquiétant elles aussi de la taxe sur l'innovation que collectent souvent les 'trolls des brevets'", des sociétés qui se spécialisent dans les procédures judiciaires sur les brevets en vue de récupérer des dédommagements.

Des conflits en pagaille

Il faut dire que les grands groupes technologiques se sont engagés ces dernières années dans une véritable "guerre des brevets", multipliant les poursuites les uns contre les autres devant les tribunaux du monde entier. L'un des bras de fer les plus suivis oppose l'un des grands utilisateurs du système d'exploitation mobile Android de Google, le sud-coréen Samsung, à son rival Apple. Samsung et Apple avaient toutefois trouvé un accord à l'amiable cet été soldant tous leurs contentieux dans le monde, à l'exception des Etats-Unis.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 17/12/2014 à 17:59
Signaler
Ces pratiques de coopération sur les brevets cherchent surtout à se créer un oligopole et à tuer toute nouvelle concurrence en se partageant le meilleur de la technologie entre chaque société. Car il faut être honnête, un brevet, ça se contourne, ils...

à écrit le 17/12/2014 à 17:54
Signaler
Ils ont raison. La concurrence c'est pour les gens ignorants, les salariés. Les patrons le savent, l'union fait la force.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.