Amazon paiera ses auteurs à la page lue pour favoriser les pavés

 |   |  388  mots
Ce nouveau système pourrait quant à lui favoriser les cliffhangers ou les ouvrages à suspense au détriment des autres genres.
Ce nouveau système pourrait quant à lui favoriser les "cliffhangers" ou les ouvrages à suspense au détriment des autres genres. (Crédits : © Brendan McDermid / Reuters)
Le nouveau système de rémunération des auteurs auto-édités sera mis en place le 1er juillet. Jusqu'ici, ils étaient payés en fonction du nombre de téléchargements, ce qui favorisait les livres courts.

Les écrivains auto-publiés sur Amazon vont devoir tenir leur lectorat en haleine. Le géant du commerce en ligne a annoncé lundi 22 juin qu'il allait désormais rémunérer à la page lue les auteurs de livres publiés sans maison d'édition sur sa plateforme Kindle Direct Publishing. Ce changement sera effectif au 1er juillet.

"Nous effectuons ce changement en réponse aux retours que nous avons des auteurs qui souhaitent que nous alignions mieux la rémunération sur la longueur des livres et le nombre de fois que ceux-ci sont lus", souligne le groupe de Jeff Bezos.

Les "pavés" toujours défavorisés

Jusqu'ici, la rémunération des auteurs "auto-édités" chez Kindle Direct Publishing était basée sur le nombre de téléchargements prenant en compte exclusivement les livres lus à plus de 10%. Loué par certains auteurs, ce système était critiqué par d'autres qui faisaient valoir qu'il favorisait les livres courts.

Ce nouveau système pourrait quant à lui favoriser les "cliffhangers" ou les ouvrages à suspense au détriment des autres genres. Certains redoutent aussi que ce paiement à la page fasse tache d'huile ou élimine la rémunération forfaitaire souvent avantageuse pour les gros pavés.

10 millions de dollars pour 100 millions de pages lues

Dans le détail, ce mode de financement sera fondé sur un fonds approvisionné sur une base mensuelle. Dans l'exemple donné par Amazon, ce fonds serait alimenté à hauteur de 10 millions de dollars pour 100 millions de pages lues par mois.

Ainsi, l'auteur d'un livre de 100 pages lues 100 fois intégralement gagnerait 1.000 dollars, selon les calculs d'Amazon (10 millions que multiplie 10.000 pages divisé par 100 millions). Un auteur d'un livre de 200 pages lu entièrement 100 fois gagnerait 2.000 dollars. En revanche, si le livre n'a été lu qu'à moitié, l'auteur ne recevra que 1.000 dollars.

Impossible de tricher

Pour parer à tout abus ou tentative de fraude, Amazon a développé le Kindle Edition Normalized Page Count (KENPC), qui vise à définir une page type en prenant en compte une police de caractère spécifique, la hauteur d'une ligne et l'espace entre les lignes.

Il est limité pour l'instant aux livres offerts par la plateforme Kindle Unlimited, qui donne accès à un catalogue de plus de 800.000 ouvrages et à des milliers de livres audio pour moins de 10 dollars par mois.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2015 à 8:15 :
Fort heureusement il existe des myriades de livres gratuits en libre diffusion. Les auteurs n'ayant pas besoin de chercher à se vendre ils peuvent écrirent en toute liberté des oeuvres surprenantes http://www.inlibroveritas.net/oeuvres/27716/archesoterique

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :