Canal+ mise sur Free et des prix cassés pour enrayer la chute des abonnés

Le groupe de Vincent Bolloré a signé un accord avec Free pour proposer le bouquet CanalSat Panorama à ses 3 millions d’abonnés à la Freebox Révolution pour seulement 2 euros de plus par mois. Avec cette opération et une semaine après l’annonce d’un partenariat avec Orange, Canal+ espère mettre un terme à la fuite de ses abonnés.
Pierre Manière

3 mn

Au total, quelques 3 millions d'abonnés à la Freebox Révolution pourraient bénéficier de la nouvelle offre.
Au total, quelques 3 millions d'abonnés à la Freebox Révolution pourraient bénéficier de la nouvelle offre. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

En proie à de grosses pertes d'abonnés, Canal+ fait son possible pour élargir au maximum son public. A ce petit jeu, les opérateurs télécoms et leurs millions de clients constituent des partenaires privilégiés. Après avoir annoncé un accord de distribution avec Orange la semaine dernière, le groupe de télévision payante dirigé par Vincent Bolloré s'est allié avec Free. L'opérateur de Xavier Niel a dévoilé mardi une nouvelle offre pour ses abonnés Freebox Révolution, incluant le bouquet CanalSat Panorama (50 chaînes dont 25 exclusives comme Eurosport, Discovery Channel, Série Club...) pour 39,99 euros, contre 37,97 jusqu'à présent. Certes, les abonnés actuels ont le choix de ne pas y souscrire. Mais pour 2 euros supplémentaires seulement, il y a fort à parier qu'une grande partie de ces 3 millions de clients l'adopteront.

Quoi qu'il en soit, il s'agit-là d'une grosse dégriffe. Jusqu'alors, il fallait débourser quelques 24,99 euros pour avoir accès à ce bouquet de chaînes supplémentaires. D'après Le Figaro, Free et Canal ont accepté de «[partager] l'effort sur la remise». Plus en détails, Jérôme Bodin, analyste chez Natixis, juge que «ce prix très bas est a priori permis par une remise de couplage (-22,9 € par mois), qui permet de faire baisser la TVA sur la partie télécoms (20% contre 7% en TV payante)». Et de préciser que la manœuvre serait «assez proche de ce qu'a fait SFR avec la presse». Interrogé à ce sujet, Iliad (Free) ne fait «aucun commentaire».

Une stratégie «axée sur le volume»

Reste qu'avec cette offre, Canal+ renonce, comme il l'a fait avec Orange, à gérer directement les clients de ce bouquet au profit de Free. Une petite révolution chez Canal qui, jusqu'ici, mettait un point d'honneur à garder la main sur l'autodistribution de ses contenus. Mais visiblement, grappiller de nouveaux clients est à ce prix :

«C'est une nouveauté pour le groupe Canal+. Cette stratégie doit permettre d'accroitre rapidement la base d'abonnés et le taux de pénétration du groupe, puis de créer un terrain favorable à des ventes croisées (concernant les chaînes Canal+)», analyse Jérôme Bodin.

Pour Canal+, cet accord doit permettre de regagner des abonnés alors que son parc de clients s'est largement érodé. Auditionné en juin dernier par la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, Maxime Saada, le DG de la chaîne, en faisait lui-même le constat : «Canal+ a perdu 500.000 abonnés en cinq ans, passant de 4,42 millions en 2012 à 3,88 millions début 2016.»

De nouvelles offres le mois prochain

C'est la raison pour laquelle, en parallèle de ses partenariats avec les opérateurs télécoms, Canal+ veut en finir avec son offre premium unique à 39,90 euros par mois. Le 13 octobre, le groupe devrait annoncer des offres moins chères, segmentées par thématiques (avec des bouquets centrés sur le sport ou le cinéma), pour séduire davantage de clients. Pour Jérôme Bodin, cette stratégie, «axée sur le volume», pourrait permettre «de stabiliser la base d'abonnés et le chiffre d'affaires» en France, «avant un éventuel rebond».

Du côté des opérateurs télécoms, s'allier avec Canal+ permet d'étoffer leurs offres de contenus, alors que le SFR de Patrick Drahi, lui, joue à fond cette carte pour se différencier et séduire de nouveaux clients. Après Orange et Free, Canal+ va-t-il donc nouer un partenariat avec Bouygues Telecom ? Contacté par La Tribune, l'opérateur botte en touche. «Nous n'avons pas de déclaration à faire. Mais nous discutons en permanence avec tous nos partenaires, dont Canal.»

Pierre Manière

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 29/09/2016 à 19:07
Signaler
Sympa pour les abonnés SFR... Et jamais, un abonnement rugby sans le cinéma ? Pourquoi imaginer que les amateurs de rugby sont intégralement fanas de longs métrages sur une femme qui guérit de son cancer en soignant des hiboux au Pakistan ? Moi, j...

à écrit le 28/09/2016 à 14:09
Signaler
Mr Bollorè offrez un abonnement à chaque votant Nicolas aux primaires. Vous avez cassé l'esprit canal, c'est fini je ne reviendrai plus jamais et je ne suis pas le seul. Tout ce qui faisait le charme est parti. ..

le 29/09/2016 à 14:09
Signaler
Je suis d'accord sur le fond avec vous. Je vais sans doute partir aussi. Pitoyable de casser cet état d'esprit Canal ! la liberté s'accorde mal avec la finance à laquelle l'UE a donné bien trop de place. Il devrait aussi y avoir des lois pour proté...

à écrit le 28/09/2016 à 10:17
Signaler
L'offre est conçue pour inciter les abonnés à migrer vers la freebox révolution. Sinon pour les autres abonnés d'une Freebox offre inintéressante puisque l’abonnement à CanalSat Panorama sera proposé au prix « public » de 24,90€.

à écrit le 28/09/2016 à 9:45
Signaler
40 euros par mois pour pouvoir recevoir une chaine de télévision à l'époque d'internet en ces temps de crise économique endémique. "avant un éventuel rebond" Merci il est particulièrement bond de rigoler le matin comme ça ! Non non ya pas...

à écrit le 28/09/2016 à 8:42
Signaler
Avant c'était un "prestige" d'avoir Canal+, maintenant cela sera une honte!

à écrit le 28/09/2016 à 6:22
Signaler
Vincent, ouvrez vos yeux. Meme a prix casse, un client decu ne revient jamais, c'est une regle bien connue. Cessez de manger des huitres et ouvrez vous.

le 28/09/2016 à 13:57
Signaler
bien sur ci on part de canal ces qu il n y a rien bien malheureusement.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.