Comment Vivendi parie sur les 18-35 ans et le mobile

Le contenu est roi, et le nerf de la guerre, c'est la distribution. Au Mip TV de Cannes, la structure Vivendi Content a officialisé le lancement en septembre-octobre de l'application mobile Studio+: une  offre de séries et documentaires originaux disponibles pour la génération des "millenials".

5 mn

Je peux vivre sans la télé, je ne peux pas vivre sans un téléphone portable, a asséné Dominique Delport lors d'une allocution mercredi matin à Cannes.
"Je peux vivre sans la télé, je ne peux pas vivre sans un téléphone portable", a asséné Dominique Delport lors d'une allocution mercredi matin à Cannes. (Crédits : Reuters)

"Le futur de la télévision, c'est l'application." Pour le groupe Vivendi, le relais de croissance en matière de contenus semble aujourd'hui résider plus dans la vidéo à la demande sur abonnement (SVOD) et le mobile que dans la télévision payante, en France notamment. Cette petite phrase prononcée au Mip TV par Dominique Delport, président de Vivendi Content, structure transversale pour l'exploitation des contenus du groupe, et directeur général de Havas Media Group, risque de laisser un goût encore un peu plus amer aux équipes de Canal+. Elles qui sont déjà fortement secouées par la réorganisation imposée par Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance de la maison mère Vivendi.

Télévision contre téléphone mobile

Au Mip TV, le marché international des programmes qui se tient à Cannes jusqu'à demain, il n'a pas du tout été question du vaisseau amiral Canal+ (542 millions d'euros de résultat opérationnel pour Groupe Canal+ en 2015, -405.000 abonnés en France), Vivendi a mis l'accent en revanche sur la distribution, l'expansion internationale et l'exploitation de ses contenus.

"Je peux vivre sans la télé, je ne peux pas vivre sans un téléphone portable", a asséné Dominique Delport lors d'une allocution mercredi matin à Cannes.

Partant du double constat que la nouvelle grande bataille se joue dans la fiction de qualité, et que 50% du temps de visionnage de vidéos des 18-35 ans -les fameux "millennials"- passe par le mobile, Vivendi associe donc les deux données pour créer Studio+ et s'affirmer comme un acteur de premier plan pour les contenus européens.

Studio+ : déjà 25 millions d'euros investis dans les programmes

Cette première application mobile entièrement dédiée aux contenus premium de format court (séries et documentaires) sera lancée en septembre-octobre dans 20 pays en Europe et en Amérique Latine et disponible en six langues (français, anglais, espagnol, italien, anglais, russe). Au lancement, elle proposera 25 séries inédites décomposées en épisodes de 5 à 10 minutes, ainsi que qu'une vingtaine de séries achetées.

Présenté comme une "vraie innovation", inédite sur le marché, ce service payant sera commercialisé par les opérateurs télécoms.

Avec ces programmes aux genres variés, allant du thriller à l'action-aventure en passant par la romance, la comédie ou l'animation, Studio+ vise clairement les 18-35 ans et leur utilisation compulsive du smartphone.

Pour Vivendi Content, la création de cette offre est un pari. Alors qu'un petit nombre de contenus courts premium avait déjà été initié par le service de SVOD CanalPlay, mais dans des budgets restreints, le groupe n'a pas hésité à mettre 25 millions d'euros dans la production des 25 premières séries, soit 1 million d'euros par programme.

"Il n'est pas question de monétisation à ce stade. En subventionnant Studio+ c'est un pari que nous faisons avec l'objectif d'attirer de nouveaux talents, producteurs, auteurs et acteurs", a ajouté Dominique Delport.

Synergie de groupe

Ces derniers mois, l'équipe de Studio+ a sélectionné 60 projets sur les 750 projets reçus et issus de 18 pays. 25 ont été produits, les autres sont en développement. Du côté des programmes français, on peut citer les fictions "Amnesia" (Tétra Media Studio) ou encore "Brutal", une série d'action avec le cascadeur David Belle (Save Ferris, producteur du film "Les Kaïra").

Au sein de Vivendi Content, la feuille de route imposée par Vincent Bolloré est bien sûr de développer les synergies entre les différentes entités du groupe.

Le projet Studio+ est un exemple en la matière. Plusieurs sociétés de production du groupe, SAM au Danemark (The Killing, Borgen), RED Productions ( Happy Valley)  au Royaume-Uni,  toute deux filiales de StudioCanal (distribution-production cinema et TV) ont produit des séries. Du côté de Havas Media, l'entreprise Save Ferris qui tournera en caméra verticale en juin à Monte-Carlo la série sur l'apnée, "Deep" (10 x 10') va aussi coproduire un projet avec Tandem Productions. Cette filiale allemande de Studiocanal est à l'origine de séries de TF1 et Canal+ comme "Les Piliers de la Terre", "Crossing Lines" ou encore "Spotless".

L'appli Studio+ développée par Canal et Watchever

Sur le plan technologique, l'appli Studio+ a été développé par les équipes de Canal+ et la filiale allemande de vidéo par abonnement Watchever.

De son côté, Universal Music Group exploite les bandes-son des fictions proposées tandis que, pour la promotion du service, des extraits des séries seront diffusées sur Dailymotion.

"Studio+ est un projet très intégré qui met à profit toutes les unités du groupe", s'est félicité Dominique Delport.

 Une façon aussi de limiter la prise de risque et de maximiser les futurs profits.

___

[Encadré]

Viceland bientôt en exclusivité sur Canalsat

Distribution toujours: Canalsat va renforcer son offre de chaînes thématiques à destination du public des jeunes, en reprenant en exclusivité, et dans son offre de base, la nouvelle chaîne culture et lifestyle que le groupe américain Vive Media lancera en France cet automne. La chaîne proposera des contenus au format "immersif" dont une collection d'émissions originales produites en français par "Vice". Outre des sujets français, la chaîne diffusera aussi des programmes tels que "Gaycation", avec Ellen Page et Ian Daniel, ou encore "Huang's World" avec Eddie Huang.

Les programmes de la chaîne Viceland seront disponibles en direct à la TV, à la demande et en mobilité.

5 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.