Console Switch : Nintendo veut écouler 2 millions d'exemplaires en mars

Après l'échec de la précédente console Wii U, la firme japonaise espère réussir son tournant stratégique, alors que son cœur de métier est en souffrance.
La Switch devrait être commercialisée autour de 300 euros.
La Switch devrait être commercialisée autour de 300 euros. (Crédits : Nintendo.)

La direction de Nintendo s'est montrée confiante mercredi sur les ventes de la Switch, sa nouvelle console disponible le 3 mars, tandis que les investisseurs à la Bourse de Tokyo étaient sceptiques au lendemain de la publication de résultats peu glorieux. "Nous prévoyons toujours de livrer 2 millions de Switch courant mars", a déclaré lors d'une conférence de presse le patron de la firme, Tatsumi Kimishima, confirmant un chiffre déjà annoncé précédemment.

"Les réservations se déroulent bien et des boutiques ont déjà pré-vendu tous les exemplaires qui vont leur être livrés au départ", a-t-il ajouté. Et de promettre que le groupe était "en ordre de marche pour que l'approvisionnement s'effectue ensuite régulièrement". Nintendo traverse actuellement une passe financière difficile et table sur la Switch pour l'aider à remonter la pente.

Lire aussi : La Switch, une console pour relancer des ventes moroses

Un produit suffisamment différenciant ?

"C'est un nouveau concept de console qui permet de jouer partout et à tout moment", a rappelé le patron qui a aussi voulu rassurer des analystes craignant que la nouvelle console ne cannibalise les ventes de la série de modèles de poche 3DS/2DS. Il est en effet possible de jouer avec la Switch aussi bien à domicile qu'à l'extérieur avec la partie amovible similaire à une tablette avec deux manettes détachables.

"La Switch a des particularités qui la différencient des 3DS, et le prix n'est pas le même", a souligné M. Kimishima, précisant que "plus de 100 jeux étaient en cours de développement de la part de 70 entreprises". "Nous pensons qu'il existe encore une demande pour les vrais consoles de poche", a-t-il insisté.

Remplacer la Wii U

La Switch arrivera sur le marché le 3 mars, au moment où Nintendo est à un tournant stratégique imposé par une conjoncture défavorable, en grande partie due d'un côté à la concurrence des divertissements sur smartphones, de l'autre au succès de la console haut de gamme PlayStation 4 du rival et compatriote Sony.

Les ventes de sa console de salon Wii U, qui n'a jamais vraiment trouvé son public, sont désormais en chute libre en attendant la Switch. Celles des modèles portables 3DS et 2DS se portent mieux, grâce au succès des jeux Pokemon, "monstres de poche" qui bénéficient d'un notable regain d'intérêt depuis le succès de Pokemon Go sur mobiles, même si ce jeu à télécharger a été développé par un studio tiers, l'américain Niantic.

Investisseurs sceptiques

Nintendo est désormais conscient de l'impossibilité de tourner le dos aux smartphones et tablettes et propose de vrais jeux pour ces terminaux: au réseau social ludique Miitomo lancé en mars 2016, s'est ajouté Super Mario Run puis viendra ce jeudi Fire Emblem Heroes. "Super Mario Run a été téléchargé 78 millions de fois (en formule gratuite) et le nombre de personnes qui passent à la version payante augmente", a indiqué M. Kimishima.

Même si la direction de Nintendo se veut sereine, les investisseurs restent dubitatifs devant les résultats publiés mardi. L'action du pionnier japonais des jeux vidéo chutait mercredi matin à la Bourse de Tokyo dans des proportions allant de 3,5% à 5%.

Nintendo s'est certes félicité mardi d'avoir dégagé un bénéfice net en très forte hausse de 150% au terme des neuf premiers mois de son exercice 2016/17, mais il ne doit cette performance qu'à des facteurs extérieurs à ses activités centrales.

S'agissant en revanche de ses ventes de jeux et consoles, le tableau n'est pas brillant, avec un bénéfice d'exploitation en chute de 38% sur un an et un chiffre d'affaires qui a fondu de 27%.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.