L'abandon de Google Maps, une erreur stratégique d'Apple ?

 |  | 599 mots
Lecture 3 min.
Apple Maps, l'application qui fâche. Copyright Reuters.
Apple Maps, l'application qui fâche. Copyright Reuters. (Crédits : Reuters)
Dans le nouvel iPhone 5 et la mise à jour logicielle des plus anciens modèles, Apple impose son application de cartographie maison, très critiquée pour ses imprécisions. En particulier par rapport à Google Maps, qui pourrait devenir un sérieux avantage compétitif pour Android.

A trop vouloir couper les ponts avec Google, est-ce qu'Apple ne risque pas d'aller dans le mur? Le choix stratégique d'abandonner l'application Google Maps, préinstallée sur l'iPhone depuis le lancement de la première version de son smartphone en 2007, vaut aujourd'hui à Apple des commentaires furieux d'utilisateurs, même parmi ses fidèles. En juin dernier, lorsque la firme à la pomme a présenté aux développeurs la nouvelle mouture de son système d'exploitation pour iPhone et iPad, iOS 6, elle a levé le voile sur son application maison de cartographie, en partenariat avec le géant européen des GPS TomTom, vouée à remplacer l'historique Google Maps. Et deux jours après la sortie d'iOS 6, la mise à jour logicielle pour les propriétaires actuels d'iPhone, les critiques et les moqueries fusent de par le monde sur les imprécisions d'un service à peine digne d'une version test, sidérant au regard de l'habituel perfectionnisme d'Apple. « Je veux récupérer mon Google Maps ! » réagissaient de nombreux utilisateurs furieux sur Twitter. Car une fois la mise à jour effectuée, ou sur le nouvel iPhone 5 sorti ce vendredi, exit Google Maps : il n'est même pas possible de télécharger l'application sur l'App Store, le magasin en ligne d'Apple. On peut toutefois lancer la recherche de plans sur Google dans le navigateur si besoin, mais en perdant la fluidité de l'application.

Un avantage concurrentiel pour Android
«Apple Maps a intérêt à s'améliorer sérieusement pour éviter que des utilisateurs potentiels ne se tournent vers Android. Google Maps est extrêmement populaire et ne devrait pas être sous-estimé», considère Francisco Jeronimo du cabinet IDC. «Nous commençons juste avec Apple Maps. Plus de gens l'utiliseront, meilleur le service deviendra», assure Apple, qui ajoute «nous apprécions toutes les remarques des clients et travaillons dur pour fournir une expérience utilisateur encore meilleure.» Le site américain AllthingsD ironise sur le fameux «champ de distorsion de la réalité» de Steve Jobs qui prend une autre dimension appliqué à la cartographie... On imagine les équipes de Google se régalant de ce déferlement critique sur son rival. Certains le suspectent de ne pas vouloir sortir d'application spécifique afin de préserver l'avantage concurrentiel que représente Google Maps pour les appareils sous Android, son propre système d'exploitation, qui équipe la majorité des smartphones vendus dans le monde (64,1% de part de marché au deuxième trimestre selon le cabinet Gartner contre 18,8% pour l'iPhone).

Une bonne nouvelle pour Nokia
Selon TechCrunch, Google travaillerait d'arrache-pied à une application Maps pour les appareils d'Apple et espérerait la lancer «avant Noël». Un autre site spécialisé, 9to5Mac croit savoir que l'appli est déjà prête mais en attente de validation d'Apple. Google a ainsi déjà sorti une application de son site de vidéos YouTube à télécharger sur l'App Store d'Apple. Car la firme à la pomme a aussi supprimé sur iOS 6 l'application préinstallée de YouTube, qui figurait également sur l'écran d'accueil depuis le lancement de l'iPhone en 2007: Apple avait alors besoin de ces locomotives de l'Internet pour rendre son smartphone sexy. Le fabricant de l'iPhone prend cependant un gros risque commercial en supprimant des services populaires auprès des utilisateurs. Pour la concurrence, c'est une bonne nouvelle, y compris pour Nokia, dont les smartphones, notamment sa gamme Lumia, sont équipés des cartes issues de son acquisition de Navteq: le finlandais ne se prive pas d'un petit comparatif à son avantage. La bataille de la cartographie sur smartphone ne fait que commencer.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/09/2012 à 8:38 :
Je ne comprends pas bien cette avalanche de critiques.
L'application a en effet l'air différente de l'ancienne, c'est basé sur des cartes vectorisées et pas des couches de photos comme Google Maps il semble.
Les cartes des endroits autour de chez moi et quelques villes autour n'ont rien montré de spécialement choquant. IOS6 montre beaucoup d'améliorations, certes aucune n'est révolutionnaire ni indispensable mais dans l'ensemble c'est à l'usage sensiblement meilleur que la version précédente.
a écrit le 24/09/2012 à 3:05 :
Objectivent Googlemap est TRÈS mauvais. Apple fera vite mieux, forçant ainsi pas la même occasion Google à se bouger un peu.
De plus ça fait une occasion de moins à bigbrother de me surveiller et de le vendre !
a écrit le 22/09/2012 à 0:34 :
Je suis un utilisateur enthousiaste des produits Apple depuis des années. Et un grand utilisateur de Googlemap (sur iphone et en dehors).
Mais là, c'est effectivement une erreur énorme vu que les produits Tomtom sont très, très mauvais (je parle en connaissance de cause).
A choisir, je préférerais abandonner l'iphone plutôt que Googlemap.
a écrit le 21/09/2012 à 16:41 :
Il est indispensable pour Apple d'avoir son iOS MAP, car cela sera un élément clé de son éco-système ou l'iPhone sera son caddy virtuel greffé en permanence sur "le" consommateur. La pub contextuelle, la géolocalisation, le paiement font entièrement partie de ce que Apple est en train de développer pour rendre encore plus captifs les utilisateurs et surtout ne pas avoir à partager le gâteau et les perspectives des millions de $ à la clé.
Réponse de le 22/09/2012 à 12:38 :
La stratégie que vous dénoncez est celle qui a conduit Google s'immiscer dans l'univers de la téléphonie mobile. Apple se devait de proposer une alternative. Mais le remplacement pur et simple est un peu brutal, d'autant plus que les utilisateurs ont des habitudes et que la nouvelle application demande visiblement de la mise au point. Apple doit "tuer le père": l'entêtement de Jobs de combattre Androïd risque d'entrainer Apple vers d'autres décisions malheureuses. Je pensais acheter un iphone5, je vais regarder l'offre Android.
a écrit le 21/09/2012 à 15:44 :
La Tribune ne devrait pas decevoir les moutons qui attendent devant l'entre du magasin.
a écrit le 21/09/2012 à 15:08 :
Restera l application Google maps ou Nokia cartes
a écrit le 21/09/2012 à 14:52 :
Peut-être qu'Apple n'avait pas vraiment le choix car Google bloque toute évolution de la version iOS de Google Maps. Ainsi par exemple, Apple n'avait pas la possibilité d'y ajouter le guidage alors que cette fonction a été intégrée à la version Android.
a écrit le 21/09/2012 à 14:35 :
J'espère que les possesseurs de l'iphone 5 pourront télécharger l'application Google maps ou l'excellent Nokia cartes
a écrit le 21/09/2012 à 14:26 :
L'app Plans d'iOs est en effet décevante, mais une app Google va faire son apparition d'ici quelques semaines sur l'app store. Qualifié ça d'erreur stratégique, c'est vraiment exagéré.
De plus on peut s'attendre à ce que l'application soit améliorée par la suite...

D'autre part, je suis entièrement d'accord avec Damien concernant l'avenir sombre du mac.
a écrit le 21/09/2012 à 14:20 :
Comme pour toute nouvelle chose, c'est jamais parfait au lancement... Surtout chez Apple ! Ca viendra avec le temps !
a écrit le 21/09/2012 à 14:11 :
A vouloir être propriétaire de tout, on finit par ne plus être propriétaire de l'innovation.
a écrit le 21/09/2012 à 14:06 :
Je n'achèterai plus d'iPhone, je regrette d'avoir fait la mise à jour IOS6 sur mon iPhone 4, en effet la cartographie d'Apple est balbutiante et imprécise, plus de vues Google street si utiles, bref c'est une régression présentée comme une avancée, le marketing d'Apple m'éloigne de cette firme qui abandonne le Macintosh... qui lui était un vrai bon produit.
Réponse de le 21/09/2012 à 14:52 :
L'iPhone 5 n'a pas l'effet Wahou... c'est plutôt l'inverse apparemment. Je reste avec mon 3GS (le 4 et ses problèmes d'antenne m'avait déjà fait économiser des sous... en évitant son achat).
Réponse de le 25/09/2012 à 8:45 :
Les problèmes d'antenne ... ah ouai ? jamais eu avec mon IP4 16Go.
En attendant Apple (qui vends beaucoup, qui rapporte beaucoup $$$$) est intelligent et fera des MAJ si le produit a des lacunes !
Tout produit qui vient de sortir a des problèmes, rien n'est fiable a 100%, donc wait and see !
Comme tout changement, on est habitué a la version précédente mais dans 1 mois ou 2 on entendra même plus parler de cette Apple Maps, tout le monde s'y sera habitué !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :