Soitec céde l'une de ses activités à l'américain IntelliEPI

Le producteur de matériaux de semi-conducteurs a vendu l'activité de fabrication de GaAs à un groupe américain.
Le segment électronique de Soitec affiche des performances en forte baisse.
Le segment électronique de Soitec affiche des performances en forte baisse.

Soitec recentre les activités de sa division électronique. Le producteur de matériaux semi-conducteurs a ainsi cédé l'activité épitaxie d'arséniure de gallium de sa filiale Specialty Electronics, basée dans l'Essonne, à l'américain IntelliEPI, a-t-il annoncé lundi.

Cette opération "reflète le recentrage de la division électronique de Soitec sur ses produits clés, conformément à son programme à cinq ans Soitec 2015", a déclaré dans un communiqué Bernard Aspar, directeur général de l'entité Communication & Power.

Un segment électronique en perte de vitesse

Le segment électronique de Soitec représente encore l'essentiel des revenus du groupe: 68% pour le précédent exercice. Il affiche toutefois des performances en forte baisse, une tendance anticipée et annoncée par la direction il y a plusieurs mois.

L'arséniure de gallium (GaAs) est un matériau de la familles des semi-conducteurs utilisé, via la technique de l'épitaxie, dans la fabrication d'alliages semi-conducteurs. Ces alliages interviennent dans la fabrication des circuits hyperfréquences intégrés, des circuits intégrés hyperfréquences monolithiques, des diodes émettrices de lumière infrarouge, des diodes laser, ainsi que des cellules solaires et des fenêtres optiques. Les applications concernées sont, entre autres : les télécommunications mobiles, communications par satellite, réseaux de fibres optiques, détection radar, etc.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.