Soitec entame une augmentation de capital de 83 millions d'euros

 |   |  273  mots
Le produit de cette opération permettra de répondre à la montée en puissance de la production industrielle des produits FD-SOI dans le domaine de l'électronique grand public. (Photo: Reuters)
Le produit de cette opération permettra de répondre à la "montée en puissance de la production industrielle des produits FD-SOI dans le domaine de l'électronique grand public". (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le fabricant d'origine française de matériaux semi-conducteurs a annoncé mercredi qu'il lançait une augmentation de capital visant à lever environ 83 millions d'euros, avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires.

Soitec veut renforcer sa situation financière et sa trésorerie. Son augmentation de capital, annoncée mercredi, entraînera la création de 51.942.792 actions nouvelles sur Euronext au prix de 1,60 euro par action, dont 0,10 euro de valeur nominale et 1,50 euro de prime d'émission, soit un produit brut (prime d'émission incluse) de 83.108.467 euros. Elle sera réalisée avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS).

Des souscriptions ouvertes jusqu'au 11 juillet

"Pour ma part, je souscrirai à l'augmentation de capital en réinvestissant le produit de cession d'une partie des droits préférentiels de souscription qui me seront octroyés et en réalisant un investissement complémentaire", a déclaré André-Jacques Auberton-Hervé, président du conseil d'administration de Soitec, qui détient directement et indirectement 4,7 % du capital et 7,9 % des droits de vote de l'entreprise.

La période de souscription des actions nouvelles débutera le 26 juin 2014 et se terminera le 11 juillet 2014 inclus. Le règlement-livraison et la cotation des actions nouvelles sont prévus le 22 juillet 2014.

Miser sur l'électronique et le solaire

Le produit de cette opération permettra de répondre à la "montée en puissance de la production industrielle des produits FD-SOI dans le domaine de l'électronique grand public" et des "modules CPV destinés à l'équipement (des) projets de fermes solaires", explique le groupe.

Soitec a publié fin avril les résultats de son exercice 2013-2014, au cours duquel il a encore creusé ses pertes, à 236 millions d'euros, même si pour la première fois son activité solaire, sur laquelle il mise beaucoup depuis trois ans, a enfin décollé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2014 à 13:47 :
C'est le genre d'entreprise qui mange tellement de capitaux, qu'elle ne fait que AK sur AK elle doit donc faire "rêver" pour que le processus fonctionne et éviter de devenir une penny-stock; mais cela reste un bon exemple de l'utilité de la bourse, quoique déjà trop extrême, alors que d'autres actions sont simplement cotées mais n'ont jamais besoin de capitaux( la cotation étant juste un effet de la sortie d'un grand actionnaire qui veut récupérer son argent).
a écrit le 25/06/2014 à 11:59 :
La recapitalization est une bonne chose meme si pour les actionnaires a court cela risqué d'etre complique.
a écrit le 25/06/2014 à 10:29 :
une AK pour développer l'électronique ou pour combler le trou fait par le CPV, une technologie trop couteuse qui ne se vend pas ?
a écrit le 25/06/2014 à 10:16 :
soitec dans la region grenobloisse est une entrprisse qui a d enorme potanciel d avenir ; dans les energies nouvelles ???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :