Semi-conducteurs : Montebourg n'aura pas sauvé LFoundry

 |   |  374  mots
La demande expresse du ministère du Redressement productif pour que le tribunal de commerce accorde trois mois d'activité en plus à LFoundry n'a pas été écoutée. Cela rend plus difficile la reprise du spécialiste des semi-conducteurs. (Photo : Reuters)
La demande expresse du ministère du Redressement productif pour que le tribunal de commerce accorde trois mois d'activité en plus à LFoundry n'a pas été écoutée. Cela rend plus difficile la reprise du spécialiste des semi-conducteurs. (Photo : Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le tribunal de commerce de Paris a prononcé jeudi la liquidation judiciaire de l'entreprise aixoise de semi-conducteurs LFoundry, avec cessation immédiate de l'activité, et n'a donc pas accédé à la demande d'un délai de trois mois supplémentaires du ministère du Redressement productif.

Arnaud Montebourg n'y aura rien fait. Le tribunal de commerce de Paris a prononcé jeudi la liquidation judiciaire de l'entreprise aixoise de semi-conducteurs LFoundry avec cessation immédiate de son activité.

Difficulté à attirer un repreneur dans ces conditions

Après six mois en redressement judiciaire, l'entreprise qui emploie 613 salariés n'aura pas obtenu le délai de trois mois d'activité supplémentaire réclamé par le ministre du Redressement productif. Délai qui devait rendre l'arrivée d'un repreneur plus aisée grâce à la préservation de l'outil industriel.

"Cette situation rend difficile l'arrivée d'un repreneur car il n'y a de fait plus d'activité à reprendre. Les licenciements devraient être prononcés très vite, sous quinze jours ou trois semaines", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

Demande expresse du maintien de l'activité

Dans un courrier adressé au procureur de la République, en date du 24 décembre et que l'AFP s'est procuré, le Commissaire au redressement productif de la région Provence-Alpes Côte d'Azur, Patrick Maddalone, demandait ainsi que soit accordée "une période temporaire, qui pourrait être fixée à trois mois" pour "permettre de réaliser la cession des actifs dans les meilleures conditions".

Il se prononçait pour la mise en place d'une "cellule, sous la conduite du liquidateur judiciaire afin de préserver, de façon temporaire, le site et l'ensemble des capacités industrielles", et qui permettrait également "au candidat repreneur de formuler une offre de reprise".

Le Commissaire au redressement productif rappelait en effet qu'une "manifestation d'intérêt crédible" a été portée à la connaissance du tribunal de commerce de Paris, et qu'elle pourrait "être suivie d'effets à très court terme".

Faire la jonction

Selon les syndicats, cette marque d'intérêt provient d'une entreprise californienne de micro-électronique, et elle est assortie d'une demande de poursuite de l'activité de trois mois.

Les syndicats demandaient notamment à l'ancien propriétaire, Atmel, de passer des commandes supplémentaires pour faire la jonction avec les nouveaux produits, prévus courant 2014, car l'unité de fabrication a toujours des clients et possède de précieuses licences. La société a été rachetée en 2010 à l'Américain Atmel par l'entreprise allemande LFoundry pour un euro symbolique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/01/2014 à 19:25 :
Est ce que Montebourg a sauvé un jour un emploi?Tous c'est la poudre aux yeux.A part parader avec une marinière!Là, on a vraiment affaire à un gouverment de Guignol.
a écrit le 06/01/2014 à 18:53 :
Et je vomis et je vomis.......
a écrit le 06/01/2014 à 13:53 :
Pleure pas ptit : C'est toute la politique de tes supérieurs qui est dans l'erreur totale depuis des années.
a écrit le 06/01/2014 à 13:51 :
Pleure pas ptit : C'est toute la politique de tes supérieurs qui est dans l'erreur totale depuis des années.
a écrit le 28/12/2013 à 10:38 :
Avec un Euro à 1.37 €/$, dans une Europe qui pedale dans la choucoute
Avec des prelevement les plus elevés d''Europe
Avec un Etat Fonctionnaire incapable de se reformer....
Le seul emploi d'avenir que nous impose la realité economique....c'est être administrateur / liquidateur judiciaire
a écrit le 27/12/2013 à 15:43 :
En posant en marinière peut être.

Faut se dépêcher m. Le ministre pour votre label made in France parce que sinon cette usine a gaz va se terminer comme Louvois, comme Ecomouv...
a écrit le 27/12/2013 à 12:30 :
en asie ca bosse 70 heures par semaine pour 150 euros par mois ,pas de charges peu d impots,pas d inspection du travail ect ...on est cuit ,ceux qui reste en france sont ceux qui ont des contects d etat ,les autres bye bye !!
a écrit le 27/12/2013 à 9:52 :
C'st quoi un sursis de 3 mois?
Réponse de le 27/12/2013 à 15:41 :
Cela laisse 3 mois au ministre pour faire des promesses et des blagues carambar devant tous les médias.
En plus, les salaries vont revoter PS en Mars.
Alors ils sont heureux. Les lendemains chantent déjà.
a écrit le 27/12/2013 à 8:57 :
Il ne sait pas ce que c'est qu'un semi-conducteur.
Il n'a jamais rien fait de ses 10 doigts.
Et le malheureux s'est fait lessiver le cerveau très jeune.
Qu'est ce que voulez que ça donne ?
Réponse de le 27/12/2013 à 10:04 :
Les fossoyeurs de l'industrie ce sont les tribunaux de commerce, qui sont intouchables et qui prononcent des liquidations sans s'inquiéter des banques qui ne font pas leur travail, quant à Monsieur Montebourg si il n'avait pas forcé la main des repreneurs frileux, se serait encore plus désastreux, pour Pétroplus, n'en déplaise aux grincheux de toutes sortes qui balance leur venin il y avait bien 3 repreneurs (je suis de la région) mais le tribunal de commerce de Rouen a encore rendu son verdict ne jugeant pas les propositions crédibles, et les salariés ont touché une indemnité plus que conséquente non sans le travail fait par les syndicats.
a écrit le 27/12/2013 à 8:42 :
Mr Montebourg utilise toujours la même méthode,des effets d'annonces beaucoup de paroles sans actes.
aux salariés de la raffinerie de Petroplus près Rouen il avait promis un repreneur. Résultat après quelques mois, usine fermée et 550 personnes au chômage . Mr Montebourg est le fossoyeur de l'industrie Française .
a écrit le 27/12/2013 à 8:39 :
Commissaire au redressement productif...tiens encore un nouvel emploi fictif...un de plus dans l'Union des Régions Socialistes Soviétiques...
C'est sur...ce pays est foutu...
a écrit le 27/12/2013 à 8:15 :
Le ministère du RD a mis en ligne une application android et iOS pour consulter les prochains déplacements du ministre. Cela permet de connaître les itinéraires alternatifs pour circuler comme le ministre se déplace toujours avec sa cohorte de journalistes.
a écrit le 27/12/2013 à 8:13 :
Si vous souhaitez connaître les prochaines entreprises déclarées en liquidation judiciaire, plutôt que de s'adresser aux greffiers de nos tribunaux saturés et voie de liquidation eux mêmes, consultatez plutôt l'agenda du ministre du redressement productif.
a écrit le 27/12/2013 à 8:04 :
c'est quoi cette entreprise qui perd des sommes considérables, 15% du chiffre d'affaires en 2012; Entreprise à Aix siége social dans le 16 éme, pas facile de diriger quand on n'est pas sur place.
a écrit le 26/12/2013 à 23:17 :
Pour votre intervention les salaries s'en rappèleront lors des élections municipales
a écrit le 26/12/2013 à 22:27 :
Déjà qu'il arrive pas à se sauver lui devant un tribunal: 2 condamnations en 1 an.
Au moins on connait les responsables.
a écrit le 26/12/2013 à 20:10 :
a été demondialisée comme le voulait pendant la primaire socialiste Arnaud.
Que faire des salaries maintenant ?
Des contrats aidés permettrait de masquer des gens en plus chez Pôlempoi.
Car comme dit Harlem, 2014 sera l'année de la confirmation.
Réponse de le 27/12/2013 à 7:09 :
les salaries vont aller chez paul (emploi) faire la semaine des 0 heure payee 35... c'est le chomage reenchante...
a écrit le 26/12/2013 à 20:03 :
Il est mauvais, entouré de mauvais, dans une mauvaise période.
Heureusement que la couleur a remplacé le noir et blanc a la télévision, sinon autant regarder le Docteur Jivago tous les soirs.
Réponse de le 26/12/2013 à 22:25 :
Bah ! Avec lui, la télévision n'a plus besoin d'utiliser de ventilateurs...
a écrit le 26/12/2013 à 18:59 :
Je ne connais pas le cas exact de LFoundry a aix mais pour moi qui suit dans le semi conducteur (plus en France d ailleurs car presque plus rien), je peux dire qu avec une concurence mondialisee, le probleme en France et en europe en general est le cout du travail. Seule une supression totale des charges sociales sur ce type d activite mondialisee pourrait permettre de redevenir competitif et encore il faudrait probablement ajouter une baisse de l euro pour avoir une chance.
Réponse de le 26/12/2013 à 20:33 :
une baisse de l'euro pourquoi pas , mais pourquoi pas concurrencer le Yuan pendant qu'on y est ?.. non le problème c'est que les clients mondiaux demandent de plus en plus de produits high-tech et pas cher .. ce qui fait une terrible pression sur la trésorerie des ces entreprises qui sont majoritairement en chine ou en asie ou possède des précieux brevets , la R&D est fondamentale , faire ce que font les autres n'est qu'une concurrence qui mène fatalement a une delocalisation ou pire .. ce qu'on voit sous nos yeux .. la fermeture pure et simple .. meme en ayant un euro ou un franc moins cher on sera pas plus compétitif face aux monnaies asiatiques et meme un protectionnisme aura des failles car un produit contient souvent de multiples prestataires industriels .. si l'un d'eux manque le produit n'existe plus .. certaines marques se sont diversifié attaquant meme des concurrents sur leurs meilleurs produits car ces marques ont 2 a 4 générations de waters plus productifs pour un cout moins élevé , si on reste sur de la vieille productivité on est sur du résultat un jour ou l'autre , triste bilan .. et c'est pas un ministre qui aurait pu sauver cette entreprise qui a essayé de s'en sortir de toute manière ..
a écrit le 26/12/2013 à 18:28 :
Il y a une justice. La politique industrielle à coup de subvention ne fait qu'nduire des effets pervers Dommage que toute notre industrie soit subventionnée,au lieu d'être réorganisée.
a écrit le 26/12/2013 à 18:27 :
le tribunal de commerce a peut être la vue un peu courte....... et je suis d’accord avec papillon... la filière électronique française devrait se réveiller....

il est urgent de se mobiliser, tous.... pour reconstruire un écosystème productif global.... car nous sommes sous risque majeur de tomber dans une situation ou toute inversion du processus de désindustrialisation deviendra impossible.....

donc 2014 sera une année charnière... ça passe ou ça casse... et si ça casse... on a encore rien vu...... ce n'est pas du pessimisme, mais de la simple lucidité......
a écrit le 26/12/2013 à 18:22 :
Parasite obligatoire d'un gouvernement. Utilise la machinerie étatique a son profit. Production de virions socialistes capables de lyser l'entreprise hôte.
Réponse de le 26/12/2013 à 22:27 :
Celui fait 18 mois que nous attendons la nomination d'un gouvernement...
Record mondial bientôt battu !
a écrit le 26/12/2013 à 18:21 :
Je ne comprend pas certains de nos politiques sont riches a million pourquoi ne font ,il pas
Un jeste en investissant dans nos entreprises au lieu de pavaner et creer plus d,impos pour
Le povre peuples
a écrit le 26/12/2013 à 16:52 :
Il est regrettable que les grandes entreprises de l’électronique française ne soutiennent pas l’un des derniers fondeurs de semi-conducteurs de France. Voilà où nous même une politique de supply chain mondialisée sans réflexion sur une stratégie d’indépendance nationale !
Réponse de le 26/12/2013 à 19:33 :
Ce n'est pas le même métier des équipementiers ou systemiers Thales (ex Thomson-CSF) ou Alcatel (investissements, volumes, cycles), Thomson-CSF a regroupé ses forces avec SGS pour créer S/T Microelectronics ( top 10 mondial, 3 usines en France, marketing et design). Alcatel a cédé ses capacités industrielles dont les composants après l'éclatement de la bulle internet.
Il est intéressant de refaire l'historique de la filière en France. Les entreprises électroniques participent au développement des composants stratégiques mais n'ont pas vocation à assurer les productions de volumes, elles utilisent leurs ressources pour développer de nouveaux produits.
Réponse de le 26/12/2013 à 19:39 :
Pour illustrer, un équipement de l 'A380 intègre un processeur de la X- Box, moins cher, plus performant, disponible... Voyez quelles industries tirent le marché du semi-conducteur !
a écrit le 26/12/2013 à 16:32 :
Pas surprenant il a plutot contribuer a couler des entreprises que a en sauver depuis qu'il est la!!
Réponse de le 26/12/2013 à 16:45 :
Voila un commentaire bien inutile et éloigné de la réalité. Au contraire, l'action de ce ministère est exemplaire!
Réponse de le 26/12/2013 à 17:10 :
Au moins votre pseudo ne pouvait pas être plus mal choisi. En quoi est-il responsable de cette gabegie ? Connaissez vous la situation de cette entreprise "reprise" par l'allemande LFoundry ? Encore une boîte qui est venue, a piqué les subventions, a pris les coordonnées des clients et est partie sans investir un euro.
Réponse de le 26/12/2013 à 17:31 :
Qu'à t'il fait montegourde depuis qu'il est ministre. RIEN sauf sa pub et améliorer son confort personnel. Il arrive cependant à endormir les BOBOS de gauche qui croit en cet incapable notoire. Pour le monde du travail c'est différent eux ils ont les mains dans le cambouis.
Réponse de le 26/12/2013 à 19:05 :
les gens aiment bien dénigrer tout malheureusement et lancer des critiques stériles et bêtes. Montebourg essaie de faire ce qu'il peut pour l'industrie française (je ne suis pas de gauche et pas un bobo)
Réponse de le 26/12/2013 à 19:11 :
Au moins vous vous vivez des subsistances de l'état ou vous faites partie de ces bobos de gauche qui vont à la gamelle. Vous devriez savoir que ceux qui traitent les autres de feignants oublient de se regarder dans la glace. Je suis totalement en phase avec realiste montegourde est un bon rien et il le restera. Vous pouvez aller faire des bringues avec lui c'est tout ce qu'il sait faire pour le boulot il ne sait même pas ce que cela veut dire.
Réponse de le 26/12/2013 à 20:42 :
Non pas subsistances mais subsides et fainéants non pas feignants . Possédant plusieurs sociétés et des dizaines de collaborateurs bien payes et ces entreprises paient beaucoup d'impôts et de charges sociales. Au fait A.Montebourg a obtenu 3 mois supplémentaires pour l'entreprise Lfoundry.
Réponse de le 27/12/2013 à 0:54 :
Il y a un marché de niche au niveau Européen en composants durcis à usage Militaire et Spatial, il suffirait de s'entendre. Apparemment la commision Bruxelloise à d'autres chats à fouetter. Il ne va pas tarder à être trop tard....
Réponse de le 27/12/2013 à 9:56 :
L'homme qui sait tout prenez le dictionnaire et lisez les commentaires pour les deux mots. Je précise que pour vous il y a également feignasse et que je disais que vous vivez des aides de l'état, les deux mots s'appliquaient parfaitement à vous. Si vous aviez la science infuse ça se saurait. Enfin, vos sociétés fictives et vos soit disant collaborateurs le les retrouve tous les jours dans le fond de ma poubelle arrêtez de rêver. Ce doit être agréable de vivre dans le monde des bobos très peu pour moi. N'oubliez pas ouvrez le dictionnaire, votre majesté de la connaissance.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :