Guerre des brevets : Apple et Ericsson signent la paix

L'accord passé entre le groupe suédois et le géant américain "résout les litiges liés aux violations de brevets" entre ces derniers. Apple et Ericsson vont désormais collaborer sur plusieurs projets technologiques.

2 mn

Au début de l'année, Ericsson avait porté plainte contre Apple afin d'obtenir une interdiction de commercialisation de produits d'Apple utilisant des brevets liés aux normes de communications mobiles 2G et 4G.
Au début de l'année, Ericsson avait porté plainte contre Apple afin d'obtenir une interdiction de commercialisation de produits d'Apple utilisant des brevets liés aux normes de communications mobiles 2G et 4G. (Crédits : © TT News Agency / Reuters)

Apple et Ericsson ont enterré la hache de guerre. Le fabricant suédois d'équipements de télécommunications a annoncé, lundi 21 décembre, avoir trouvé un accord avec le géant américain de l'informatique qu'il poursuivait pour violation de brevets.

Les termes de cet accord restent confidentiels. Celui-ci "inclut un permis transversal qui couvre des brevets relatifs aux normes essentielles des deux entreprises (dont les standards GSM, UMTS et LTE) et accorde certains autres droits de brevets", a précisé Ericsson dans un communiqué.

"En outre, l'accord (...) résout tous les litiges liés aux violations de brevets entre les entreprises", a-t-il ajouté.

L'accord signé est valable sept ans, Apple devant effectuer un premier versement puis payer des redevances. Les brevets incriminés étaient liés aux normes de communications mobiles 2G et 4G/LTE (Long-Term Evolution).

Collaborations pour développer la 5G

Par ailleurs, les deux sociétés vont collaborer dans plusieurs domaines technologiques, notamment le développement de "la prochaine génération de smartphones 5G", mais aussi l'amélioration de la technologie des réseaux sans fil et du trafic vidéo.

Pour rappel, le groupe suédois avait porté plainte contre le géant américain début 2015 afin d'obtenir une interdiction de commercialisation de produits d'Apple utilisant des brevets liés aux normes de communications mobiles 2G et 4G. Le groupe suédois espérait alors obtenir jusqu'à 668 millions d'euros de dédommagements. Une réponse à la procédure engagée plus tôt par Apple.

La marque à la pomme avait en effet déposé une plainte le 12 janvier, arguant du fait que les brevets de technologie LTE (Long Term Evolution) d'Ericsson ne constituent pas un élément essentiel pour le de la téléphonie mobile et que le groupe suédois exige des royalties excessives pour ses brevets.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.