Activision Blizzard rachète Candy Crush pour 6 milliards de dollars

 |   |  312  mots
Activision Blizzard conforte sa position dans le mobile en rachetant Candy Crush.
Activision Blizzard conforte sa position dans le mobile en rachetant Candy Crush. (Crédits : reuters.com)
Le géant des jeux vidéo sur console et PC a annoncé le rachat de King Digital Entertainment, connu pour Candy Crush, le jeu à succès sur smartphone.

L'éditeur américain de jeux vidéo Activision Blizzard a annoncé lundi 2 novembre qu'il allait acquérir King Digital Entertainment, le créateur de Candy Crush Saga, pour 5,9 milliards de dollars.

Un leader présent dans les consoles et les mobiles

Activision, qui édite notamment les jeux Call of Duty et World of Warcraft, souligne que l'acquisition du studio spécialisé dans l'édition de jeux pour mobiles et médias sociaux fera du nouvel ensemble un leader mondial présent sur les mobiles, les consoles et les jeux par ordinateur.

"Avec un réseau mondial cumulé de plus d'un demi-milliard d'utilisateurs actifs chaque mois, notre capacité à toucher des publics à travers le monde entier sur les équipements de leur choix va nous permettre de fournir des jeux à des publics encore plus nombreux qu'auparavant", a déclaré le directeur général d'Activision Blizzard, Bobby Kotick.

Selon les termes de l'accord dévoilé lundi, les actionnaires du groupe anglo-suédois King Digital recevront 18 dollars par action, soit une prime de l'ordre de 16% par rapport à son cours de clôture lundi soir à Wall Street (15,54 dollars).

Le management de King ne bouge pas

Activision précise dans un communiqué que King restera géré de manière indépendante par l'actuelle équipe dirigeante, dont Riccardo Zacconi, son directeur général. Le groupe espère boucler d'ici le printemps 2016 l'opération, qui dépendra de l'attitude des actionnaires de King et des autorités compétentes de la concurrence.

King Digital s'était introduit en bourse en mars 2014. Dès les premiers échanges, il était en fort recul par rapport à la valorisation d'introduction (7,1 milliards d'euros). Quelques mois plus tard, l'action dévissait (-22%) face aux résultats décevants de la société. Candy Crush commence à lasser, et les autres jeux (Farm Heroes Saga et Bubble Witch Saga) n'augmentaient pas assez vite.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :