Hewlett-Packard encore dans le rouge avant sa restructuration

Le fabricant d'ordinateur Hewlett-Packard enregistre une nouvelle fois des résultats décevants. Le chiffre d'affaires recul de 8% à 25,3 milliards de dollars, pour un bénéfice net en baisse de 13%. La direction mise sur une restructuration de ses activités et sur un plan d'économies pour relancer l'entreprise.
Le fabricant américain enregistre une baisse de 13 % sur les ventes de PC.
Le fabricant américain enregistre une baisse de 13 % sur les ventes de PC. (Crédits : Reuters)

La spirale négative continue pour Hewlette-Packard (HP). Pour la 15e fois en 16 trimestres, le groupe informatique américain enregistre un recul de son chiffre d'affaires, en baisse de 8%, à 25,3 milliards de dollars. Le bénéfice net continue de chuter : -13% à 854 millions de dollars.

Les résultats publiés ce jeudi sont en recul pour la plupart des activités, plombées par le dollar fort et la crise persistante du marché du PC. La PDG Meg Whitman a commenté lors d'une téléconférence avec des analystes :

"Nous avons été confrontés à un environnement difficile en termes macroéconomiques et de dépenses informatiques au troisième trimestre, avec des dépenses molles des consommateurs, une faiblesse qui persiste en Russie et en Chine, et la volatilité sur les marchés d'actions qui alimentait l'incertitude".

Un marché mondial en difficulté

La baisse des revenus est particulièrement forte dans les activités liées aux PC, en recul de 13%. En terme d'unités vendues, la baisse est de 3% pour les ordinateurs portables et atteint 20% pour les ordinateurs de bureau.

Sur ce segment d'activité, l'entreprise doit faire face à un marché en mutation, bouleversé par l'irruption des mobiles et des tablettes. Le marché est également de plus en plus concurrentiel sur les prix dans les PC et les imprimantes. Une situation qui devrait perdurer pendant "plusieurs trimestres", estime Mme Whitman.

Face à cette conjoncture, son rival Lenovo, désormais premier fabricant de PC au monde, enregistre également des chiffres décevants, engendrant la suppression de 5 % de ses effectifs mondiaux.

Le chiffre d'affaires d'HP recule également de 11% dans la branche de services aux entreprises, mais progresse de 2 % dans celle recouvrant les serveurs et le stockage de données, tandis que les revenus liés aux ventes d'imprimante plongent de 9%.

Réorganisation et programme d'économies

Pour contrer ces mauvaises tendances, le géant américain HP a entamé une profonde restructuration. Le groupe prépare sa scission en deux sociétés distinctes début novembre, avec d'un côté ses activités dans le matériel informatique (PC et imprimantes réunis dans le futur "HP Inc") et de l'autre les services en ligne et aux entreprises (HP Enterprise).

L'opération est censée améliorer les perspectives de croissance, le cas échéant avec des acquisitions comme celle annoncée en mars de l'équipementier en télécoms Aruba Networks.

Par ailleurs, HP a engagé depuis 2012  un programme d'économies, avec des coupes cumulées dans ses effectifs qui devraient, d'ici fin octobre, dépasser 5 % de ses effectifs. Des détails plus précis seront donnés le 15 septembre, lors d'une conférence d'analyste. Lors de cette rencontre, la PDG devrait également dévoiler les prévisions pour les deux sociétés qui naîtront de la scission.

 (avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 21/08/2015 à 16:59
Signaler
L'arrivée de l'ancienne présidente d'Alcatel Patricia Russo, à la tête de l'une des branches inquiète fort . Elle marque selon son profil l'intention de vendre à une société étrangère dont Madame Russo serait l'interface comme à son habitude. Pour le...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.