Beemo Technologie sauvegarde à tour de bras en France

 |   |  541  mots
Plus de 7.000 PME et grands comptes à travers le monde sont équipés du boîtier de sauvegarde de Beemo Technologie. / DR
Plus de 7.000 PME et grands comptes à travers le monde sont équipés du boîtier de sauvegarde de Beemo Technologie. / DR (Crédits : DR)
Créée à Marseille à l'initiative de quatre informaticiens, anciens d'IBM, la PME figure parmi les pionnières des solutions de sauvegarde informatique. Elle ambitionne de devenir le leader de ce marché en France à l'horizon 2015.

Créée à Marseille à l'initiative de quatre informaticiens, anciens d'IBM, la PME figure parmi les pionnières des solutions de sauvegarde informatique. Elle ambitionne de devenir le leader de ce marché en France à l'horizon 2015.Au départ, tous travaillaient comme informaticiens au service d'un grand compte, IBM, pour ne pas le nommer. Leur rôle : assurer la sauvegarde des données informatiques du groupe sur des bandes, qu'ils remettaient ensuite dans les mains de livreurs missionnés pour les placer en lieux sûrs, dans des coffres-forts. Soit, dans le jargon du métier, l'externalisation et la sécurisation des données.

En 2002, les quatre informaticiens décident de s'associer pour créer leur propre entreprise et mettre leur savoir-faire au service des PME.

« Lorsque nous avons débuté, il existait deux modes de sauvegarde : sur bandes et via Internet. Notre idée a été de combiner les deux technologies », avance Gabriel Biberian, aujourd'hui unique chef de file de la structure.

C'est la solution Data Safe Restore, que l'entreprise conçoit et fournit aux clients via un boîtier dénommé BeeBox. Relié au réseau de l'entreprise qui l'adopte, celui-ci permet de sauvegarder les données de la structure en son sein, mais également dans les deux centres de stockage sécurisés de Beemo Technologie, situés à Marseille et à Lyon, après que celles-ci ont été dévirolées, cryptées, compressées et finalement envoyées via Internet. De façon automatique, sans aucune intervention humaine.

Cloud réversible et ambition européenne

Beemo Technologie, qui a vécu sur un trend de croissance de 65 % dans les premiers temps, compte aujourd'hui un portefeuille de quelque 150 clients, en France mais aussi en Belgique, en Suisse, au Québec et en Côte d'Ivoire. Soit, au total, plus de 7.000 PME, sociétés multi-sites et grands comptes (œuvrant pour l'essentiel dans le secteur juridique) qui se trouvent équipés de la fameuse box.

« Actuellement, nous tournons davantage autour d'une croissance de 30 % par an, la concurrence s'étant largement développée. Nous avons servi de modèle, provoqué une sorte d'émulation sur le marché. En dépit du fait que ce phénomène tire les prix vers le bas, notre force est d'être éditeur de notre produit, alors que la majorité de nos concurrents ne sont que des fournisseurs. Nous comptons aussi un large réseau de revendeurs et, surtout, nous possédons l'expertise sur la sauvegarde, une valeur toujours appréciée par nos clients », enchaîne Gabriel Biberian.

S'appuyant sur cette expertise, le groupe aux 17 salariés (2,9 milions d'euros de CA), dont le siège social est implanté à Montpellier depuis janvier 2013, quand les centres de stockage sont toujours basés à Marseille, entend se développer d'abord dans l'Hexagone, où il ambitionne d'occuper la première place à l'horizon 2015, en s'attaquant notamment au marché des TPE.

Mais aussi à l'international, en grignotant des parts de marché dans les pays limitrophes européens, de façon à occuper la place de leader dans la sauvegarde informatique dans les cinq prochaines années.

La dernière innovation en date de Beemo Technologie ? Le cloud réversible, édité en novembre 2013. Il permet de rapatrier les données directement chez le client/chef d'entreprise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :