Startups, candidatez au Prix La Tribune 2018 !

 |   |  660  mots
Postulez à la 6è édition du Prix La Tribune Jeune Entrepreneur - 10.000 startups pour changer le monde.
Postulez à la 6è édition du Prix La Tribune Jeune Entrepreneur - 10.000 startups pour changer le monde. (Crédits : La Tribune)
La sixième édition du Prix La Tribune Jeune Entrepreneur (PLTJE) - 10.000 startups pour changer le monde, est lancée sous le haut patronage d'Emmanuel Macron. Les startups qui évoluent dans les secteur Environnement & Transition énergétique ; Cloud, Data & IA ; Finance ; Industrie 4.0 ; Tech for Good (médias, culture, social tech, économie collaborative) ; Santé ; et Start (jeunes pousses de moins d'un an), de toute la France, peuvent postuler dès à présent et jusqu'au 31 décembre.

10 Vins, Pradeo, Michel & Augustin, iAdvize, BrocanteLab, Enovasense, Des bras en plus, Spartoo, Devialet, Genymobile... et pourquoi pas vous ?  Ces startups françaises ont deux points communs : toutes sont des leaders dans leur domaine, et toutes ont gagné le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur (PLTJE). Si vous êtes entrepreneur(e) et que vous avez moins de 40 ans, vous pouvez dès à présent tenter de les rejoindre et postuler jusqu'au 31 décembre pour la 6e édition du PLTJE.

Le PLTJE - 10.000 startups pour changer le monde, c'est quoi ?

Créé en 2013, le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur - "10.000 startups pour changer le monde", vise à révéler de région en région -et désormais en Afrique- les jeunes pousses les plus innovantes. Ces entrepreneurs, qui incarnent le dynamisme et la diversité de la French Tech dans tous les domaines ainsi que le talent de nos entrepreneurs, sont sélectionnés par La Tribune et par un jury de partenaires engagés dans la transformation digitale de l'économie.

Qui sont les partenaires ?

Pour l'édition 2018, BNP Paribas, AG2R La Mondiale, August & Debouzy, Bpifrance, Business France et Enedis sont les partenaires officiels du concours, qui reçoit aussi le soutien de La French Tech, Telecom Paris Tech, Grand Paris Sud, l'Inria et l'incubateur Les Premières.

Haut patronage d'Emmanuel Macron

L'édition 2018 est également soutenue par le haut patronage du Président de la République, Emmanuel Macron. Soutien de longue date du concours, il avait déjà participé à la remise des prix en 2015 en tant que ministre de l'Economie et des Finances.

Les catégories

Les entrepreneurs doivent avoir moins de 40 ans et diriger une entreprise innovante. Si le fondateur a plus de 40 ans, un co-fondateur plus jeune peut postuler et devra se présenter devant le jury.

Les entrepreneurs peuvent postuler dans l'une des sept catégories suivantes :

  • Environnement et Transition Energétique
  • Cloud, Data, IA
  • Finance
  • Tech for Good (médias, culture, économie collaborative, social tech, civic tech...)
  • Industrie 4.0
  • Santé
  • Start (startups de moins d'un an d'existence, pas d'obligation de chiffre d'affaires)

Pour la première fois, un huitième prix, le Prix Afrique, sera décerné à une startup domiciliée sur le continent africain.

Pour en savoir plus, allez sur la page "Catégories" sur le site du PLTJE.

Comment se déroule la sélection ?

Dans un premier temps, la sélection est régionale. Dans chaque grande région (Ouest à Nantes, Ile-de-France à Paris, Nord à Lille, Nord-Est à Metz, Centre-Est à Lyon, Sud Ouest à Bordeaux, Centre Sud à  Toulouse, Sud Est à Marseille), le jury sélectionne sept lauréats régionaux, c'est-à-dire un gagnant par catégorie (voir plus haut).

Dans un second temps, ces gagnants se retrouvent à Paris pour la grande finale, où ils affrontent les gagnants des autres régions dans leur catégorie. Les lauréats sont dévoilés lors d'une grande soirée de remise des prix, qui s'est tenue en 2015 et 2016 au Grand Rex, à Paris, en présence d'invités prestigieux.

Au final, le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur récompense sept grands gagnants, un par catégorie.

Quelles récompenses pour les gagnants ?

Les gagnants au niveau national gagnent 30.000 euros d'espaces publicitaires dans tous les supports de La Tribune (site internet, hebdomadaire). Ils bénéficieront aussi d'une médiatisation à toutes les étapes du concours (sélection régionale, sélection nationale, cérémonie de clôture) et pourront bénéficier du réseau de La Tribune auprès des partenaires de l'événement et de l'écosystème d'innovation.

Les lauréats au niveau régional qui perdraient en finale bénéficieront de la médiatisation liée à leur présence dans le concours, et de l'accès à notre réseau.

Pour davantage d'informations sur les catégories, les modalités du concours et pour postuler, rendez-vous sur le site pltje.latribune.fr.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 31 décembre 2017. A vos claviers !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2017 à 10:44 :
Oui c’est top tout ça .

C’est quoi la solution en France pour faire baisser le chômage crée par l’iT, par la fermeture et la disparaison massive des entreprises et de l’emploi ????

L’avenir elle est pour tous , pas juste pour les «  riches » et «  leurs enfants »

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :