Think&Go NFC veut démocratiser le « screen-commerce »

 |  | 440 mots
Lecture 2 min.
Vincent Berge, 35 ans
Vincent Berge, 35 ans (Crédits : DR)
Think&Go NFC a développé une technologie qui permet de transformer tout écran en support capable de communiquer avec moult objets connectés équipés de puces NFC.

Il en est depuis longtemps persuadé : la technologie de communication sans fil NFC, qui permet notamment le paiement sans contact avec une carte bleue ou un mobile, « va tout changer ». À 53 ans et une carrière déjà bien remplie, avec entre autres un passage à IBM, Vincent Berge est à la tête de Think&Go NFC.

Son objectif ? « Rendre les écrans communicants. » Ni plus ni moins.

D'après lui, après l'e-commerce et le m-commerce, l'avenir appartient au « screen-commerce ». Un mode de paiement novateur, qui permet d'acheter des biens et services via des écrans capables de communiquer avec moult objets connectés équipés de puces NFC, comme un smartphone, ou des cartes de transport, de paiement ou de réduction.

Avec Think&Go NFC, il a développé une technologie brevetée. Celle-ci permet de transformer les écrans publicitaires des abribus, ceux des gares, des hypermarchés ou encore des avions.

Concrètement, « chaque pixel des écrans qu'on transforme va communiquer dans les deux directions avec les objets », détaille Vincent Berge.

Créé en 2010, Think&Go NFC commercialise depuis un an sa solution auprès de plusieurs grands groupes.

« On travaille par exemple avec Unibail, le spécialiste des centres commerciaux », avance le patron.

Dans certains d'entre eux, le consommateur peut récupérer une promotion affichée sur un écran en passant simplement son smartphone devant. Sur le même principe, Think&Go NFC collabore avec des poids lourds de la grande distribution, comme Leclerc et Intermarché.

Parmi les autres secteurs cibles, la startup vise les écrans individuels des avions.

 « Par ce biais, les compagnies pourraient vendre facilement des produits hors taxes », souligne Vincent Berge.

Pour l'heure, Think&Go NFC implante lui-même sa technologie dans des écrans existants. Depuis un an, il en a commercialisé 150, dont 70 en France et 40 à Singapour.

« Pour le moment, l'objectif est de montrer que le "screen-commerce" constitue bien un canal de distribution inédit, et qu'il est porteur de nouveaux usages, explique Vincent Berge. Dans un second temps, possiblement en 2017, nous envisagerons des partenariats avec des fabricants d'écrans et de tablettes [comme Samsung ou LG, NDLR] pour déployer plus largement notre technologie. »

En clair, Think&Go NFC veut aller vite, mais sans brûler les étapes. D'après Vincent Berge, le marché est énorme, et pourrait avoisiner les 2 milliards d'euros. La société, qui compte 15 collaborateurs, compte en recruter une vingtaine de plus dans les dix-huit prochains mois pour essaimer à l'international. Après avoir levé 500.000 euros en 2011, la société boucle actuellement un tour de table de plusieurs millions d'euros pour lancer de grands déploiements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2016 à 0:03 :
Et si jamais il y'avait 100 personnes qui veulent la même promotion dans une grande surface. Ils doivent faire la chaine devant un écran ?!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :