Microsoft s'oppose à l'accord entre Google et Yahoo au Japon

 |   |  308  mots
(Crédits : Reuters)
Le premier éditeur mondial de logiciels, qui tente d'imposer son moteur de recherche Bing, estime que Google aura un contrôle presque total des services de recherche au Japon.

Microsoft tente de convaincre les autorités de la concurrence japonaise, qu'il vient de rencontrer selon le quotidien financier Nikkei, de s'opposer à l'alliance entre Yahoo Japan et Google, un accord annoncé la semaine dernière par les deux groupes. Le premier éditeur mondial de logiciels, qui tente d'imposer son moteur de recherche Bing, estime que Google aura un contrôle presque total des services de recherche au Japon et des publicités connexes.

L'accord entre les deux groupes Internet américain prévoit l'utilisation de  la technologie de Google lorsqu'un internaute lancera une requête sur Yahoo Japan. Sachant que 57% des requêtes Internet réalisées au Japon passent actuellement par Yahoo Japan et 31% par Google, leur association leur garantit la part du lion face à un Microsoft qui ne totalise que 3% des requêtes.

"Nous ne pensons pas qu'il y ait un problème de monopole", assurait toutefois Masahiro Inoue, le PDG du portail japonais arguant du fait que la présentation et les services liés seront complètement distincts sur chacun des deux sites.

Pendant que Yahoo Japan permet à Google d'assurer son hégémonie dans l'Archipel, sa maison-mère, Yahoo, tente au contraire de l'amoindrir ailleurs. En effet, Yahoo a conclu l'année dernière un accord lui permettant de s'appuyer sur "Bing", le moteur de recherche de Microsoft. Cette alliance, approuvée par les autorités de la concurrence sera appliquée d 'ici la fin de l'année dans plusieurs pays européens mais également aux Etats-Unis.

"Dans le cas du Japon, nous avons réfléchi à diverses options et en avons conclu que Google représentait la meilleure solution pour la croissance de Yahoo Japan!", a justifié le dirigeant. Il assure avoir obtenu le blanc seing de Jerry Yang, le cofondateur de Yahoo, également membre du Conseil d'administration de Yahoo Japan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :