Facebook rachète le spécialiste de la reconnaissance faciale Face.com

 |   |  243  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Facebook a annoncé le rachat du spécialiste israélien de la reconnaissance faciale, Face.com. Le montant de la transaction, qui devrait être finalisée dans les prochaines semaines, n'a pas été dévoilé mais pourrait atteindre les 100 millions de dollars.

Facebook s'y est repris à plusieurs reprises, mais a finalement annoncé lundi le rachat de la start-up Face.com, le spécialiste israélien de la reconnaissance faciale, qui permet aux utilisateurs du premier réseau social mondial d'identifier les personnes figurant sur les photos qu'ils mettent en ligne.  Ni Facebook ni Face.com n'ont révélé les termes de l'accord, qui devrait être finalisé dans les prochaines semaines, mais plusieurs médias ont estimé que la transaction atteindrait entre 80 millions et 100 millions de dollars.

"Une équipe de premier ordre intégrée en interne"

"Les gens qui utilisent Facebook aiment partager leurs photos et leurs souvenirs avec des amis, et la technologie de Face.com a aidé à fournir la meilleure expérience" pour cela, a fait valoir une porte-parole du leader des réseaux sociaux dans un courriel. "Cette transaction permet d'intégrer en interne une équipe de premier ordre au niveau mondial et un fournisseur de longue date", a-t-elle ajouté.

L'action est remontée timidement

L'accord vient renforcer l'une des fonctionnalités les plus populaires de Facebook - le partage et la personnalisation de photos - quoique l'utilisation de cette technologie ait nourri des critiques sur le terrain du respect de la vie privée.  Une vingtaine de minutes avant la clôture, l'action Facebook gagnait 4,9% à 31,50 euros.  En avril, Facebook avait annoncé le rachat pour un milliard de dollars (795 millions d'euros) d'Instagram, une application permettant l'échange de photos en ligne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2012 à 15:02 :
Encore un achat a un prix surréaliste. face.com possède certes une bonne technologie, mais celle-ci pourrait probablement être développés assez rapidement par facebook. Ces technologies font l'objet d'articles scientifiques très nombreux et détaillés. les documents de face.com citent même les noms des algorithmes les plus courants. En plus cette société n'a que 11 personnes et 5 années d'existence ... Il me semble clair qu'avec quelques débauches et le soutien de quelques scientifiques spécialistes du sujet, il est possible de développer l'équivalent en 6 mois pour quelques millions ... Facebook se comporte actuellement comme un enfant gâté qui dépense son gain à la loterie sans créer de valeur ...
a écrit le 19/06/2012 à 11:41 :
On peut quand même se demander qui a intérêt à l'utilisation d'une telle technologie. Sont-ce vraiment les utilisateurs? Les photos qui ont été postées pourront-elles être retirées ou resteront-elles la propriété de Facebook (ou oublira-t-il de les éliminer de ses bases de données)?
Entre les caméras qui vous filment maintenant à tout bout de champ, les mobiles et autres objets qui communiquent à votre insu avec votre environnement et des programmes qui déterminent qui est pris en photo auprès de vous, se déssine vraiment un monde où la notion de vie privée n'a plus de sens. C'est très dangereux, car c'est une source fondamentale de notre équilibre que de pouvoir goûter la liberté dans toute sa pleinitude.
Réponse de le 19/06/2012 à 12:42 :
Remarque intéressante. Définissez-moi le mot liberté et revenez donner le résultat. Respect, aussi, tant que vous y êtes... De mon coté, je cherche la définition de maximisation des profits et je re.
Réponse de le 19/06/2012 à 13:34 :
Je comprends bien que cette notion de liberté vous paraisse déplacée dans un monde qui se prétend virtuel mais ne l'est pas. Une des libertés fondamentales, qu'ont parfaitement compris les pères de la république américaine, est celle du droit d'être laissé tranquile.
Par ailleurs, je trouve intéressante votre manière de commenter mon post. N'y percevez vous pas comme une légère directivité dans le ton? Serait-ce que la liberté n'existe pas pour les autres quand elle ne vous paraît pas nécessaire à vous-même? C'est la rencontre des libertés individuelles qui fait société. Ce que vous semblez décrire n'est pas la société, mais le chaos.
Quant au respect, il est fondamental au sens de l'état de droit, c'est à dire d'un droit qui soit identique pour chacun. Or ce qui me gène dans de tels développement n'est pas l'outil en soi, mais le fait qu'il puisse être utilisé a posteriori, c'est à dire in fine, sans le consentement de ceux qui sont les premiers concernés.
Prenons un exemple: vous dites être intéressé à maximiser vos profits. Parfait. Imaginons une plateforme qui vous permette de diffuser vos produits gratuitement à un ensemble de personnes. Vous dites OK. On vous propose ensuite de maximiser vos profits en vous vendant un ciblage obtenu en utilisant les données personnelles et recoupement d'informations personnelles des mêmes. Vous dites toujours OK. Imaginons maintenant qu'on offre à ces personnes, grâce à un recoupement des informations sur vos transactions au sein du réseau, de connaître en même temps que votre offre, la marge exacte que vous faites sur ce que vous leur vendez? Vous dites toujours OK?
a écrit le 19/06/2012 à 8:55 :
Problème : la photo sur mon profil est celle de mon chien. J'espère ne pas être accusé de vol d'identité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :