A New York, une appli pour signaler les actes suspects

 |   |  230  mots
Conçue pour désengorger le 911 (l'équivalent du 17 américain), cette solution s'insère dans une campagne pour renforcer la lutte antiterroriste dans la ville qui a subi les attaques du World Trade Center, le 11 septembre 2001.
Conçue pour désengorger le 911 (l'équivalent du 17 américain), cette solution s'insère dans une campagne pour renforcer la lutte antiterroriste dans la ville qui a subi les attaques du World Trade Center, le 11 septembre 2001. (Crédits : CARLO ALLEGRI)
Dans la Big Apple, les citoyens disposent désormais d'une application pour recenser les faits et gestes suspects aux services de police.

"Vous avez déjà vu quelque chose de suspect sans savoir comment le signaler ? Désormais c'est possible".

Depuis le 23 novembre, les habitants de l'Etat de New York, aux Etats-Unis, disposent d'un nouvel outil pour participer à la lutte anti-terroriste. L'application gratuite "See something, send something" [vous voyez quelque chose, vous envoyez quelque chose, NDLR], développée par les équipes du gouverneur Andrew Cuomo, vise à signaler toute activité suspecte en quelques clics.

Il suffit de s'inscrire en donnant son nom et son numéro de téléphone, puis d'envoyer une photo ou un texte de l'activité en question. Le Centre de renseignement de l'Etat prend immédiatement connaissance de l'information. Les messages y sont traités selon le degré d'urgence qu'ils représentent.

Désengorger le 911

Conçue pour désengorger le 911 (l'équivalent du 17 américain), cette solution s'insère dans une campagne pour renforcer la lutte antiterroriste dans la ville qui a subi les attaques du World Trade Center, le 11 septembre 2001. 46 policiers seront embauchés par l'Autorité des Transports (MTA) afin d'améliorer la surveillance dans les transports en commun.

"Ces nouveaux efforts sont des éléments essentiels dans notre lutte contre le terrorisme", a indiqué le gouverneur Cuomo dans un communiqué. Le pari semble gagnant : l'aspect collaboratif et l'implication des citoyens dans leur propre sécurité ont séduit à la fois la presse et les New-Yorkais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/12/2015 à 15:57 :
Génial quel progrès de société! il faut vite importer cela en France sur la Côte d'Azur et à Béziers cela va faire fureur!
a écrit le 23/12/2015 à 10:11 :
Vu le niveau de paranoïa des américains (ils ont besoin continuellement d'un ennemi pour exister) j'imagine le nombre de personnes qui vont être accusé à tort... Ce n'est pas au citoyen américain de faire le boulot de la police !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :