La Corée du Nord financerait ses armes de destruction massive grâce au banditisme sur internet

 |   |  458  mots
À Séoul, le 31 juillet 2019, des Sud-coréens regardent à la télévision un reportage sur la Corée du Nord qui tire des missiles balistiques à courte portée.
À Séoul, le 31 juillet 2019, des Sud-coréens regardent à la télévision un reportage sur la Corée du Nord qui tire des missiles balistiques à courte portée. (Crédits : Reuters)
Comment trouver de l'argent pour ses programmes d'armement de destruction massive (nucléaire et autres missiles balistiques) quand vos exportations sont boycottées par la communauté internationale ? Selon un rapport de l'ONU, Pyongyang aurait trouvé la solution: le cambriolage numérique institutionnalisé. Pilotées par les services de renseignement, les cyberattaques des hackers nord-coréens contre des banques et des plateformes de cryptomonnaies auraient permis de rafler quelque 2 milliards de dollars.

La Corée du Nord a récolté environ 2 milliards de dollars pour ses programmes d'armement de destruction massive grâce à des cyberattaques visant des banques ou des plateformes de cryptomonnaies, selon un rapport des Nations unies que Reuters a consulté lundi dernier.

Le pays a également "continué à améliorer ses programmes d'armement nucléaire et de missiles même s'il n'a pas effectué de test nucléaire ou de lancement de missile balistique intercontinental", ajoute ce document rédigé par un groupe d'experts indépendants et remis la semaine dernière au comité des sanctions du Conseil de sécurité sur la Corée du Nord.

La mission nord-coréenne à l'ONU n'a pas répondu à une demande de commentaire.

Selon le rapport, la Corée du Nord a "utilisé le cyberespace pour lancer des attaques de plus en plus sophistiquées visant à dérober des fonds aux institutions financières et aux plateformes de cryptomonnaie" et pour recycler l'argent volé.

"Les cyberacteurs de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), dont beaucoup opèrent sous la direction du Bureau général de reconnaissance (services de renseignement nord-coréens, Ndlr), ont levé des fonds pour les programmes d'AMD (armements de destruction massive), pour un montant total estimé à ce jour à 2 milliards de dollars (1,8 milliard d'euros)", dit le texte.

La Corée du Nord est visée par des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies depuis son premier test nucléaire en 2006.

L'ONU interdit à Pyongyang toute exportation de charbon, fer, plomb, textile et fruits de mer et limite ses importations de pétrole et de produits pétroliers raffinés, en espérant ainsi assécher le financement de son programme d'armement nucléaire et de missiles balistiques.

La dénucléarisation de la Corée du Nord toujours au point mort

Le président américain Donald Trump a rencontré à trois reprises en un an le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, la dernière fois en juin dernier, lorsque les deux hommes ont promis de relancer les discussions en vue d'une dénucléarisation de la Corée du Nord. Ces discussions n'ont pas repris depuis.

La Corée du Nord a entre-temps effectué des essais de missiles à courte portée en l'espace de huit jours, fin juillet et début août.

Dans leur rapport, les experts mandatés par le comité des sanctions estiment qu'en dépit des efforts diplomatiques, leurs "investigations montrent des violations répétées" des sanctions de l'ONU par la Corée du Nord.

"À titre d'exemple, la RPDC a continuer de violer les sanctions par des transbordements illicites de marchandises et par l'achat de biens liés aux AMD et de produits de luxe", écrivent-ils.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/08/2019 à 14:44 :
"Des armes de destruction massive". C'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleurs confitures, ou déconfitures. Le mensonges sur les "armes de destruction massive" fictives, en Irak, n'a pas servi de leçon. Déjà on recycle la formule.
a écrit le 11/08/2019 à 12:24 :
P'tet ben qu'oui, p'tet ben qu'non...

Si c'était vrai ça ne change pas grand chose au fait que depuis 50 ans, les USA promettent tous les WE à la Corée du Nord de les anéantir et qu'ils en ont tiré les conséquences logiques pour leur sécurité, quitte à utiliser des moyens discutables sur le plan de la morale.
Ceux qui pourraient leur reprocher n'ont pas fait mieux.

Ce qui n'est pas une fake new par contre, c'est le fait, rapporté par le Canard, que les sénateurs américains (pour une fois tous bords confondus) sont de train de travailler sur une loi permettent de bloquer les transferts de technologie nucléaire militaire en direction de l'Arabie saoudite.
7 contrats concernant le nucléaire civil ont déjà été signés entre des proches de Trump et MBS, notamment portant sur l'exportation de deux centrales. Petit problème, l'Arabie saoudite n'accepte aucun contrôle international des installations... on se demande bien pourquoi.

Et surtout on voit le gouffre qui sépare les traitements réservés à l'Iran et à l'AS.
a écrit le 09/08/2019 à 20:53 :
Trump va nous dire que ce n'est pas si grave et que son nouvel ami a besoin de liquidités.
Réponse de le 11/08/2019 à 12:01 :
Il lui envoie de si gentilles lettres !
Réponse de le 11/08/2019 à 15:38 :
il lui écrit de si jolies lettres !
a écrit le 09/08/2019 à 19:57 :
Mais que fait la blockchain??
a écrit le 09/08/2019 à 14:14 :
ils feraient mieux de faire une quete ' humanitaire' qui n'a rien de liberal
y a plein de gens sur la tribune qui seraient ravis de donner leur obole au noble projet nord coreen, anticapitaliste a souhait et pas liberal pour deux sous,, ca permettrait de prolonger le bonheur de ceux qui beneficient de la joie de ' rescape du camp 14' de blaine harden
a écrit le 09/08/2019 à 13:51 :
2 milliards avec que dalle, merci la "révolution numérique" !
a écrit le 09/08/2019 à 12:49 :
Évidemment les Ricains continuent à diffuser des fakenews contre leurs ennemis désignés... par eux mêmes.... On reconnaît un fake news gouvernemental par la subtilité grammaticale utilisée :le Conditionnel, que le lecteur ne décode pas forcément !
Comme disait Voltaire :diffamons, diffamons, il en restera toujours qque chose....!
a écrit le 09/08/2019 à 12:18 :
Trump a voulu faire plier Kim le revolver sur la tempe. Finalement ils sont devenus amis, une belle histoire qui montre que deux hommes que tout opposent peuvent se rapprocher si ils ouvrent leur cœur même si la dénucléarisation de la Corée du Nord est loin d'être réglée.
Réponse de le 09/08/2019 à 12:52 :
Ça va être difficile de faire accepter l'idée de denuclearisqtion des Usa aux Ricains..... Donc Kimjongun peut continuer à améliorer se Armes de destruction massives....!
Réponse de le 09/08/2019 à 19:03 :
@Annbou
On ne va quand même pas denucleariser le seul peuple qui a balancé une bombe nucléaire sur un autre peuple, il ne faut pas pousser!
a écrit le 09/08/2019 à 12:12 :
Toujours des "grands mots" en titre pour que la terreur vous gagne!
Avez vous remarquer comment se comporte le petit joufflue en maternelle que subit les quolibets des enfants qui l'entourent! S'il avait une B.A. , il vous menacerai avec pour obtenir votre respect!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :