Dailymotion, le gouvernement fait capoter les discussions avec le chinois PCCW

 |   |  705  mots
(Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Le groupe hongkongais PCCW a annoncé lundi sa décision de "mettre un terme" aux discussions sur l'acquisition de 49% de la plate-forme de vidéo Dailymotion, filiale d'Orange en raison de l'opposition du gouvernement français à des négociations exclusives Orange. Selon le Monde, Vivendi a déposé une offre.

Le groupe hongkongais PCCW a annoncé lundi sa décision de "mettre un terme" aux discussions sur l'acquisition de 49% de la plate-forme de vidéo Dailymotion, filiale d'Orange en raison de l'opposition du gouvernement français à des négociations exclusives Orange. Ce dernier cherche activement un partenaire en mesure de financer la croissance de cette plateforme de vidéos en ligne, rivale de YouTube, et d'assurer son développement hors d'Europe. Selon le Monde, Vivendi a fait une offre sur la quasi-totalité du capital de Dailymotion d'un montant de 250 millions d'euros. L'offre doit être débattue ce mardi au conseil d'administration d'Orange.

"La volonté exprimée du gouvernement français de favoriser la recherche d'une solution européenne décourage la participation d'entreprises internationales. Nous avons donc décidé de mettre un terme à nos discussions avec Dailymotion et ses propriétaires actuels", explique PCCW dans un communiqué.

La France préfère un champion européen du Numérique

Bercy a réagi lundi en indiquant que le refus de laisser Orange et PCCW entrer en négociations exclusives était "une décision avisée d'actionnaire qui a permis d'ouvrir avec plusieurs offreurs potentiels des discussions".

Mercredi dernier, le ministre de l'Economie et de l'Industrie Emmanuel Macron s'était en effet opposé à la démarche du groupe hongkongais, pour laisser le temps à un partenaire européen de se manifester. L'offre chinoise du groupe hongkongais PCCW "peut être une bonne option" mais "en tant que ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique, je veux être sûr qu'on n'a pas un champion européen qu'on peut construire sur cette plateforme", avait déclaré le ministre à l'antenne de BFM Business.

L'Etat détient 24,9% du capital d'Orange, lequel contrôle Dailymotion depuis 2012 et cherche activement un partenaire en mesure de financer la croissance de cette plate-forme de vidéos en ligne, rivale de YouTube, et d'assurer son développement hors d'Europe.

PCCW voulait donner à sa plate-forme une envergure mondiale

PCCW cherchait "à nouer avec Dailymotion un partenariat de nature à rapidement donner à sa plate-forme de vidéos une envergure mondiale suffisante, sur un marché où la taille critique est vitale pour se développer", précise le communiqué publié lundi.

Le groupe "continuera à investir dans des partenariats de nature à soutenir le développement international de ses activités dans le domaine des média et plates-formes vidéo en ligne".

En 2013, le prédécesseur d'Emmanuel Macron, Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement productif, avait mis son veto à un projet de rachat de 75% du captal de Dailymotion par le groupe américain Yahoo! Ce veto avait déclenché une large polémique sur le protectionnisme économique français et avait, pour certains patrons, porté un coup à l'attractivité de la France pour les investissements étrangers.

PCCW apportait le marché chinois

Mi-mars, le PDG d'Orange Stéphane Richard avait déclaré que le groupe PCCW, présent dans les télécoms, les médias et d'autres secteurs et dirigé par Richard Li était "un acteur puissant qui peut nous donner un accès au marché chinois", avait relevé le PDG d'Orange Stéphane Richard à la mi-mars.

Le père de Richard Li, le milliardaire chinois Li Ka-shing est à la tête de l'opérateur Hutchison Whampoa qui a de fortes ambitions en Europe. Il a racheté l'opérateur O2 le mois dernier au Royaume-Uni où il détenait déjà son concurrent Three.

Stéphane Richard avait fait en novembre un déplacement en Asie où il avait rencontré plusieurs chefs d'entreprises, dont Masayoshi Son, patron de Softbank, avec qui il aurait évoqué une entrée du géant japonais des télécoms au capital de Dailymotion, selon la presse.

En 2013 Stéphane Richard avait fait une autre tournée dans la Silicon Valley, approchant notamment Microsoft, pour tenter de trouver un partenaire américain à Dailymotion .

Dailymotion, une start-up lancée en 2005, est le site internet qui affiche la plus forte audience en Europe (selon Comscore) avec 128 millions de visiteurs uniques par mois.

Le site, qui existe en 18 langues et n'a pas encore atteint la rentabilité, a une forte présence en Turquie et en Asie notamment et ne réalise que 10% de son chiffre d'affaires en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2015 à 13:07 :
La Chine a déjà YouKu et TuDou, 2 plateforms de video trés populaire/successful qui se développent a une vitesse inouïe, et Youtube n'y est pas accessible. DM en Chine est trés peu réaliste. Seule une stratégie Européene est envisageable.
a écrit le 07/04/2015 à 12:56 :
La Chine a déjà YouKu et TuDou, 2 plateforms de video trés populaire/successful qui se développent a une vitesse inouïe, et Youtube n'y est pas accessible. Seule une stratégie Européene est envisageable.
a écrit le 07/04/2015 à 12:53 :
La Chine a déjà YouKu et TuDou, 2 plateforms successful qui montent en puissance, et Youtube n'y est pas accessible. Seule une stratégie Européene est envisageable.
a écrit le 07/04/2015 à 11:13 :
Je suis d'accord, étant du métier, de construire un champion franco-européen. Pourquoi les américains et chinois veulent acheter ? parce que nous avons les capacités en ingénieurs pour le faire, largement. Ensuite c'est une question d'investissement et de stratégie commerciale, et là il devient urgent d'en finir avec ces énarques et autres HEC à qui on réserve les postes ! Ils sont complètement à côté de la plaque tellement ils sont atlantistes bornés !
a écrit le 07/04/2015 à 10:00 :
Les fonctionnaires autoritaristes et incompétents sont à l'œuvre. Résultat habituel garanti dans deux ou trois ans. Ce pays est dirigé par des incapables arrogants. Daily Motion partira ou disparaitra.
a écrit le 07/04/2015 à 7:47 :
Vivendi va racheter la totalité de Dailymotion ce qui au passage va apporter quelques millions à l'actionnaire État de Orange.
Et puis si dans deux ou trois ans Vivendi n'a pas réussi à donner une dimension internationale à Dailymotion il le revendront a un Yahoo ou autre et sans que l'état puisse s'y opposer puisque n'étant plus actionnaire. :)
a écrit le 06/04/2015 à 14:22 :
Cette polémique est stérile et porte un très mauvais coup à l'attractivité de la France à l'étranger. Au delà de l'avenir désormais très incertain de DM, on ne peut que déplorer l'absence d'un vrai capitalisme à la française incarné par des fonds de pension et une fiscalité plus favorable à l'investissement et au capital. Dailymotion est valorisée à environ 150 millions d'euros, ce qui est très faible au regard de la valorisation de certaines startup outre atlantique. Il est évident que l'affaire nécessite de grosses capacités d'investissement mais là aussi difficile d'imaginer des levées de fonds significatives en France. EN ASSURANT AVANT TOUT LA SURVIE QUE LA NATIONALITE DE SON INDUSTRIE AUTOMOBILE LA GRANDE BRETAGNE FABRIQUE MAINTENANT PLUS DE VOITURE QUE LA FRANCE. QUAND L'ETAT PENSERA-T-IL PLUS A PROJETER NOS ENTREPRISES DANS LA MONDIALISATION QU'A LES PROTEGER ???
Réponse de le 06/04/2015 à 14:45 :
Encore une grande réussite de notre bon gouvernement que le monde entier nous envie !
et qui préfère distribuer des permis de séjour aux miséreux du monde entier plutôt que de générer de la prospérité...
Réponse de le 06/04/2015 à 15:27 :
La France, championne mondiale de l'attractivité commerciale !! (dans la presse hexagonal on peut écrire n'importe quoi, même qu'on est des quintuples champions de football !)
Réponse de le 06/04/2015 à 19:08 :
Il n'y a pas que dans la presse française qu'on écrit n'importe quoi, dans les commentaires aussi, quand on vous lit...
Réponse de le 06/04/2015 à 19:55 :
Si quelque chose ne correspond pas à vos opinions, on peut en débattre, ces commentaires sont aussi faits pour ça. Je vous écoute.....
Réponse de le 06/04/2015 à 20:17 :
Il est essentiel de protéger nos champions de demain. Alibaba ou Baidu ne sont pas créés en se vendant au plus offrant... On sait ce qu'il advient des "pépites" rachetées...
Réponse de le 06/04/2015 à 21:20 :
Nos champions de demain sont de plus en plus cotés au NASDAQ, Alibaba et Baidu ont un marché domestique en plein développement et sont dans un environnement économique où l'on favorise l'investissement. Ces entreprises bien que chinoises sont privées, le communisme n'est plus là bas depuis longtemps que sur les affiches du parti. L'enjeu de Dailymotion est simple: être un concurrent crédible de YOUTUBE (filiale de GOOGLE pour rappel) ou mourir. Dans cette perspective c'était plus jouable avec un marché de + 2 milliards d'habitants qu'aux mains d'un européen. Si c'est pour alimenter la politique commune numérique à la mode en ce moment, ça devient politique et rarement compatible avec le business.
Réponse de le 06/04/2015 à 21:44 :
Quel optimisme ! L'Europe n'a donc plus qu'à se coucher. Reprenez un Prozac, d'autres vont se battre à votre place.
Réponse de le 06/04/2015 à 23:41 :
C'est juste du pragmatisme, si aucune stratégie européenne commune ne permet d'accompagner le développement de DM, que cela se fasse autrement. A force d'être plus focalisé sur les moyens que sur les objectifs, on finit par être hors course. La force des chinois par exemple illustre plus notre faiblesse et notre désunion que leur véritable hégémonie !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :