L'ascension de Sundar Pichai, le nouveau PDG de Google

 |   |  546  mots
En juin 2014, le magazine Bloomberg Business lui donne même le titre d'homme le plus puissant du mobile. Quelques mois après il devient responsable d'Android, de Chrome, de Google Maps et de Youtube.
En juin 2014, le magazine Bloomberg Business lui donne même le titre "d'homme le plus puissant du mobile". Quelques mois après il devient responsable d'Android, de Chrome, de Google Maps et de Youtube. (Crédits : Reuters)
Alphabet qui chapeaute désormais la constellation Google, a nommé Sundar Pichai à la tête du célèbre moteur de recherche. Dans l'entreprise depuis plus de 16 ans, sa légitimité ne fait aucun doute. Il fait partie d'une nouvelle génération d'ingénieurs indiens talentueux, au point que la Silicon Valley leur déroule le tapis rouge.

Après l'annonce fracassante de la naissance d'Alphabet, la nouvelle holding qui gèrera notamment Google, Nest, ou Fiber, c'est la nomination de Sundar Pichai, à la tête de Google, qui fait la Une.

L'homme, âgé de 43 ans, fait désormais partie du club des ingénieurs indiens qui ont réussi à l'étranger. Entré à Google en 2004, il a successivement travaillé à la création de la barre de recherche Google, avant d'imposer, quatre ans plus tard, la création de Google Chrome. Un fait d'arme, alors que Firefox et Internet Explorer se disputaient le marché.

En juin 2014, le magazine Bloomberg Business lui décerne même le titre "d'homme le plus puissant du mobile", quand il annonce vouloir créer un opérateur mobile virtuel. Quelques mois après il devient responsable d'Android, de Chrome, de Google Maps et de Youtube. Dans une interview à The Verge, il explique sa vision :

"Maintenant nous allons voir comment on peut prendre différentes applications et les faire fonctionner mieux dans le cadre d'une utilisation mobile."

Un homme de confiance

"Voix calme", "zen" : les qualificatifs pour décrire Sundar Pichai sont à la hauteur des bonnes intentions que lui prêtent ses collègues, qui saluent son caractère affable. Connu pour privilégier le travail de fond et non l'opportunisme, l'homme a décidément bonne réputation.

Approché par Twitter en 2011 pour devenir son nouveau directeur des produits, le nouveau PDG de Google refuse l'offre, pourtant accompagnée de 50 millions de dollars en actions. Un choix qui lui vaut probablement l'amitié de Larry Page, co-fondateur de Google et désormais directeur d'Alphabet :

"J'ai profondément apprécié notre collaboration (...). Je me sens très chanceux d'avoir quelqu'un d'aussi talentueux que lui pour diriger Google (...). Je sais qu'il tient profondément à ce que nous continuions à faire d'importants progrès au coeur de notre mission : l'organisation du monde de l'information." expliquait Larry Page dans un billet publié sur son blog.

La sucess story indienne

Né à Chennai, dans le sud de l'Inde, Sundar Pichai grandit entouré d'un père ingénieur électrique et d'une mère sténographe. S'il n'a aucune technologie à disposition dans son enfance, cela ne l'empêche pas de rentrer dans le prestigieux institut indien de technologies de Karagpur. Très sélectif, l'établissement voit des centaines de milliers de candidats défiler à sa porte chaque année.

Grâce à une bourse de l'université de Stanford, l'homme finit ses études aux Etats-Unis. Avantagé par une excellente maîtrise de l'anglais, Sundar Pichai ne tarde pas être remarqué par des multinationales. Il débute chez le spécialiste de semi-conducteurs Applied Materials, avant de travailler pour le cabinet de conseil McKinsey.

L'environnement favorable des Tech

Selon une étude de l'université de Duke de 2012 cité par le journal suisse Le Temps, 15% des start-ups de la Silicon Valley sont créée par des Indiens. Parallèlement, l'AFP rappelle que l'Inde forme chaque année un million d'ingénieurs sur ses 1,25 milliard d'habitants. Le succès de Sundar Pichai n'est donc pas isolé.

Ainsi, les dirigeants de Nokia, Pepsico ou encore MasterCard sont indiens, à l'instar de Sarya Nadella, directeur général de Microsoft, qui, d'ailleurs, félicite le nouveau PDG de Google :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2018 à 11:28 :
bsartek
a écrit le 15/08/2015 à 11:42 :
UNE GRANDE ENTREPRISE AVEC DES GENS INTELLIGENT A LEURS TETE ?ILS VONT ETRE DANS L INOVATION ET LA RECHERCHE D IDEES NOUVELLES. POUR JE L ESPERE FAIRE PROGRESSE L HUMANITE???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :