Lancement de l'appel d'offres pour les droits du foot

 |   |  389  mots
Le lancement de cet appel d'offres avait à plusieurs reprises été pressenti, notamment au sortir de l'été précédent quand l'attractivité nouvelle du Championnat, dopée par l'arrivée de la superstar Neymar au PSG pour 222 millions d'euros, faisait saliver les clubs professionnels.
Le lancement de cet appel d'offres avait à plusieurs reprises été pressenti, notamment au sortir de l'été précédent quand l'attractivité nouvelle du Championnat, dopée par l'arrivée de la superstar Neymar au PSG pour 222 millions d'euros, faisait saliver les clubs professionnels. (Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)
La Ligue de football professionnel (LFP) a officiellement lancé mercredi l'appel d'offres concernant les droits télévisuels domestiques de la Ligue 1 pour la période 2020-2024, avec comme échéance fin mai, à l'occasion d'une conférence de presse à Paris.

Le coup d'envoi est sifflé. La Ligue de football professionnel (LFP) a officiellement lancé mercredi l'appel d'offres concernant les droits télévisuels domestiques de la Ligue 1 pour la période 2020-2024, avec comme échéance fin mai, à l'occasion d'une conférence de presse à Paris. La présidente de la LFP, Nathalie Boy de la Tour, l'a annoncé à l'issue d'un conseil d'administration de l'instance du football professionnel. Elle a précisé que cette décision avait été prise "en début d'après-midi par le conseil d'administration de la Ligue et à l'unanimité".

Cet appel d'offres prévoit notamment, à partir de 2020, la fin du multiplex du samedi soir, déplacé au dimanche 15h00 avec quatre rencontres. La soirée du samedi soir proposera alors une "grande affiche premium", selon les termes de la LFP. Il s'agit d'un format "déjà utilisé sur 2008-2012, qui permet de communiquer sur trois affiches en prime time", les vendredi, samedi et dimanche, toujours à 21h00, a détaillé le directeur général de la Ligue, Didier Quillot. En outre, un match aura lieu chaque semaine le dimanche à 13h00, horaire "optimal en Asie", tandis que la programmation de quatre matches à 15h le dimanche doit permettre un "meilleur remplissage" des stades et de toucher un "nouveau public", notamment féminin et familial, a exposé Didier Quillot.

Plus d'un milliard d'euros par an?

Concernant le calendrier annoncé mercredi par la LFP, il prévoit des séances de questions-réponses avec les candidats intéressés du 7 au 17 mai, la remise des offres qualitatives le 28 mai et les "enchères séquentielles et résultats" le 29 mai. Le lancement de cet appel d'offres avait à plusieurs reprises été pressenti, notamment au sortir de l'été précédent quand l'attractivité nouvelle du Championnat, dopée par l'arrivée de la superstar Neymar au PSG pour 222 millions d'euros, faisait saliver les clubs professionnels.

Sur la période 2016-2020, les droits TV pour la Ligue française s'élevaient à 762 millions d'euros, contre 2,3 milliards d'euros pour la Premier League anglaise et plus d'un milliard par an pour la Liga espagnole. L'objectif pour l'appel d'offres 2020-2024 régulièrement évoqué est celui du milliard d'euros annuel. Sur ce point, Didier Quillot a dit attendre des chiffres "significativement supérieurs à ceux en vigueur aujourd'hui" mais n'a pas souhaité faire d'autre commentaire.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :