Le marché des télécoms retrouve des couleurs

Les opérateurs télécoms, qui ont longtemps souffert de l’arrivée de Free Mobile en 2012, voient leurs revenus se stabiliser d’après les derniers chiffres de l’Arcep, le régulateur du secteur. L’essor des offres Internet fixe à très haut débit, couplé à la démocratisation de la 4G dans le mobile, expliquent cette tendance.
Pierre Manière

3 mn

La consommation moyenne de données des clients 4G va crescendo, et flirte désormais avec les 5 gigaoctets par mois.
La consommation moyenne de données des clients 4G va crescendo, et flirte désormais avec les 5 gigaoctets par mois. (Crédits : Reuters)

La tempête qui a suivi l'arrivée de Free Mobile et de ses offres à prix cassé, en 2012, semble appartenir au passé. Fini le temps où le secteur des télécoms perdait des milliards d'euros chaque année. D'après le dernier observatoire des marchés des communications électroniques de l'Arcep, le régulateur du secteur, les revenus des opérateurs se stabilisent. Sur le marché de détail, ceux-ci s'élèvent, au deuxième trimestre cette année, à 8,9 milliards d'euros. C'est-à-dire en quasi-stagnation par rapport à la même période en 2016 (-0,2%).

Arcep

(Crédit: Observatoire des marchés des communications électroniques/Arcep)

Dans une note, l'Arcep constate d'ailleurs que « la tendance à la baisse du revenu des opérateurs sur le marché de détail entamée il y a plusieurs années s'est quasiment arrêtée depuis trois trimestres ». Pour rappel, en 2016, les revenus des télécoms se sont élevés à près de 35,7 milliards d'euros, à comparer avec les 42,5 milliards enregistrés fin 2011 !

L'explosion de la consommation de données sur mobile

Pour expliquer cette tendance, le régulateur des télécoms souligne la croissance des revenus des services mobiles. Au deuxième trimestre, ceux-ci ont progressé de 33 millions d'euros en un an. Le régulateur des télécoms constate que « l'extension de la couverture du territoire par les réseaux 4G et l'accroissement de l'équipement de la population en terminaux adaptés participent à la croissance des usages ».

« Fin juin 2017, le nombre d'utilisateurs des réseaux 4G s'élève à 36,5 millions et augmente de près de 10 millions en un an. [...] Les usages s'envolent avec un doublement annuel du volume total de données comme de la consommation moyenne. Cette dernière atteint 2,5 gigaoctet par mois et par carte, et jusqu'à 4,8 gigaoctets pour les clients se connectant à l'internet mobile par les réseaux 4G », détaille le régulateur.

L'autre explication de cette « stabilisation » des revenus est liée à la percée de l'Internet à très haut débit fixe, qui a vu son nombre d'accès progresser de 1,4 millions en un an, et vient compenser le déclin du vieil ADSL.

« Tous les acteurs gagnent de l'argent »

« Les accès internet haut débit (21,9 millions, -540 000 en un an), composés essentiellement d'abonnements xDSL, diminuent continûment depuis le début de l'année 2015, et sont remplacés progressivement par les accès internet très haut débit (6,1 millions au deuxième trimestre 2017), et en particulier par ceux en fibre optique de bout en bout (2,4 millions) dont la croissance ne cesse d'augmenter (+880 000 en un an au deuxième trimestre 2017 contre +600 000 un an auparavant) », précise l'Arcep.

Alors que pendant les années de décroissance, les tentatives de consolidation du secteur sont allées bon train, l'arrêt de la dégringolade des revenus constitue la preuve, pour certains, que le marché est aujourd'hui viable avec quatre opérateurs nationaux. C'est le cas de Bouygues Telecom, qui a notamment suscité la convoitise de SFR puis d'Orange. Ce lundi, sur BFM-TV, Olivier Roussat, le PDG de l'opérateur, s'est montré confiant :

« Primo, le marché est rentable. Tous les acteurs gagnent de l'argent. Deuxio, tous les acteurs dégagent suffisamment d'argent nécessaire à leur développement, alors que les télécoms consomment beaucoup de capital. Le secteur n'est donc pas seulement rentable, il est viable. »

Pierre Manière

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 12/10/2017 à 16:51
Signaler
Macron a songé à vendre Orange à China Mobile pour un yuan symbolique....(ses conseillés ENA/ESSEC/Science PO/X/ESCP/HEC/Normal Sup, donc tous très intelligents lui avaient soufflé qu’avec la Nouvelle Route de la Soie Chinoise toute la France aurait...

à écrit le 11/10/2017 à 20:27
Signaler
Et je précise que quand Reagan a décidé de disloquer ATT, alors premier opérateur Télécom mondial, en une petite dizaine de Baby Bell il y a plus de 35 ans, la Chine elle est partie de zéro en matière de télécom. Aujourd'hui elle a le premier réseau...

à écrit le 11/10/2017 à 20:25
Signaler
Et comme vous avez pu le voir dans mes mails China Telecom n'est que le N°2 des opérateurs Chinois. Le N°1 Chinois c'est China Mobile, le double en CA de celui du 2e. Quant au 3e China Unicom au rythme de croissance des 3 opérateurs chinois, il pas...

à écrit le 11/10/2017 à 20:25
Signaler
En fait le marché Européen des Télécoms est balkanisé suite à la casse des différents opérateurs de service public dans chaque pays et l'idéologie suicidaire de la concurrence dite libre et non faussée, avec un comble atteint en France où les prix so...

à écrit le 11/10/2017 à 10:11
Signaler
Et je précise que quand Reagan a décidé de disloquer ATT, alors premier opérateur Télécom mondial, en une petite dizaine de Baby Bell il y a plus de 35 ans, la Chine elle est partie de zéro en matière de télécom. Aujourd'hui elle a le premier réseau...

à écrit le 11/10/2017 à 9:34
Signaler
Et comme vous avez pu le voir dans mes mails China Telecom n'est que le N°2 des opérateurs Chinois. Le N°1 Chinois c'est China Mobile, le double en CA de celui du 2e. Quant au 3e China Unicom au rythme de croissance des 3 opérateurs chinois, il pas...

à écrit le 11/10/2017 à 9:30
Signaler
En fait le marché Européen des Télécoms est balkanisé suite à la casse des différents opérateurs de service public dans chaque pays et l'idéologie suicidaire de la concurrence dite libre et non faussée, avec un comble atteint en France où les prix so...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.