"Les 15 prochaines années seront celles de la convergence médias et télécoms" (Weill)

Le patron de NextRadioTV a défendu son alliance avec le groupe de télécoms Altice (Numéricable-SFR). Elle est indispensable pour que le groupe de médias se développe en France et à l'international, selon lui.
Alain Weill a également souligné la convergence des matériels car un journaliste de radio peut diffuser en direct à la télé avec un iPhone.
Alain Weill a également souligné la "convergence des matériels" car "un journaliste de radio peut diffuser en direct à la télé avec un iPhone". (Crédits : REUTERS/Benoit Tessier)

"TV, radio et Internet ne feront bientôt plus qu'un."

Actuel président de NexRadioTV et futur patron du pôle média d'Altice, Alain Weill est convaincu que, "après la convergence des médias, les 15 prochaines années seront celles de la convergence médias et télécoms".

Pour éclairer son propos quelque peu technique, il s'est notamment appuyé sur l'exemple de la chaîne de télévision RMC Découverte, qui diffuse le matin l'émission animée par Jean-Jacques Bourdin sur la radio RMC. "Les gens le regardent sur RMC Découverte le matin, puis l'écoutent à la radio dans leur voiture", a-t-il expliqué, évoquant également la "convergence des matériels":

"Un journaliste de radio peut diffuser en direct à la télé avec un iPhone".

"Se rapprocher d'un groupe télécoms était évident"

Par ces déclarations, il a justifié l'importance de son alliance avec Altice, le groupe de Patrick Drahi:

"Se rapprocher d'un groupe télécoms était évident. Cela va nous permettre d'investir en France et à l'étranger, d'abord au Portugal puis sans doute aux Etats-Unis. [...] je voyais que mon groupe était petit, avec 4% de part d'audience télé, j'avais envie de grandir. Il m'a proposé un rapprochement le 30 juin. Je me suis décidé en un mois et demi."

Pour rappel, le 28 juillet, Altice (qui chapeaute Numericable-SFR, Portugal Telecom, et ses autres « telcos » à travers le monde), a annoncé une alliance sous forme de coentreprise avec Alain Weill, le patron de NextRadioTV (BFMTV, RMC), pour racheter le groupe via une OPA de près de 600 millions d'euros.

Comme Alain Weill, Patrick Drahi est persuadé de la logique d'une convergence entre les télécoms et les médias. De tels rapprochements permettront, selon lui, d'étoffer ses services. Et donc de générer plus de profits. Par ailleurs, le patron de NextRadioTV estime qu'Altice "a de quoi racheter toutes les cibles qui se présenteront en France".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 03/09/2015 à 18:01
Signaler
Weill s'attache à vendre pour éviter de faire plus longtemps le grand écart. Drahi qui finance largement le journal marxiste Libération place son argent dans des paradis fiscaux, vit en Suisse, traite comme homme de paille avec les plus grands fonds ...

à écrit le 03/09/2015 à 17:35
Signaler
"TV, radio et Internet ne feront bientôt plus qu'un." Il aurait dit ça en 1998, ça aurait été visionnaire, et encore, mais là...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.