Télécoms : "La consolidation n'est pas aujourd'hui souhaitable" (Macron)

 |   |  197  mots
Emmanuel Macron réunira les opérateurs de télécommunications le 16 juillet, afin de faire le point, entre autres, sur le très haut débit.
Emmanuel Macron réunira les opérateurs de télécommunications le 16 juillet, afin de faire le point, entre autres, sur le très haut débit." (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Dans un entretien à l'AFP, le ministre de l'Economie souligne les conséquences négatives d'une consolidation dans les télécoms en matière d'emploi, d'investissement et de qualité du service aux consommateurs.

"Une consolidation" dans le secteur des télécoms n'est "pas souhaitable", a indiqué dimanche le ministre de l'Economie Emmanuel Macron dans une déclaration à l'AFP, à propos d'informations du journal JDD selon lesquelles le groupe Numericable-SFR a fait une offre sur son concurrent Bouygues Telecom.

"Je dis et répète que la consolidation n'est pas aujourd'hui souhaitable pour le secteur. L'emploi, l'investissement et le meilleur service aux consommateurs sont les priorités. Or les conséquences d'une consolidation sont à ces égards négatives, comme l'ont prouvé les cas récents en Europe", a déclaré le ministre.

"Que chacun se concentre sur les engagements pris en matière d'investissement, sur l'innovation, sur l'attribution imminente de la bande (de fréquences) 700 MHz et sur les opérations. C'est cela qui est bon pour l'emploi dans le secteur, pour la production et l'équipement du pays", selon lui.

"Je continuerai à être très vigilant sur l'ensemble de ces sujets et sur le respect des engagements pris par les opérateurs. Je les réunirai à nouveau le 16 juillet prochain afin de faire le point entre autres sur le très haut débit", ajoute le ministre de l'Economie (AFP).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2015 à 8:17 :
il semblerait que les enveloppes ne soient pas assez grosses comme il est banquier il en veut encore plus, lui il n'a pas encore d'avion comme notre toréador d'opérette.
a écrit le 22/06/2015 à 6:18 :
Je vous soutiens !
Réponse de le 22/06/2015 à 8:18 :
votre avis il s'en tape complètement et ensuite nous ne sommes pas dans un pays communiste.
a écrit le 21/06/2015 à 14:38 :
y aura pas d'investissements dans un marche au tas ou il faudrai investir pour faire du tout gratuit tout illimite pour tous a 1 euro
il a travaille dans une banque? il sait ce que c'est une ' caf'?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :