Prisma, l'éditeur de Geo et Capital, croit au retour de la croissance

 |   |  379  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Rolf Heinz, président de Prisma Presse, premier groupe de presse de magazine en France devant Lagardère avec Geo, Capital ou Femme Actuelle, a tenu une conférence de presse mercredi pour exposer sa stratégie.

Après 2009, "année de crise" et 2010, "année de consolidation", "2011 sera une année de création et de croissance marquée par des lancements et une poursuite de la déclinaison de nos marques", a annoncé mercredi Rolf Heinz, président de Prisma Presse (Geo, Capital, Femme Actuelle...), le premier groupe de presse de magazine en France devant Lagardère. La famille Geo accueille ainsi cette semaine un nouveau titre, Geo Savoir, entièrement consacré à la connaissance.

La filiale française du groupe allemand Gruner und Jahr (Bertelsmann) devrait également lancer cette année un généraliste pour les 25-40 ans inspiré du magazine allemand Neon dont les ventes avoisinent les 400.000 exemplaires. Prisma Presse revendique également la première place du podium en termes d'audience sur la Toile avec 11,7 millions de visiteurs uniques (sources Nielsen) dans l'Hexagone.

200 millions d'exemplaires vendus en 2010

Le groupe qui annonce détenir 24% de part de marché de la presse magazine avec quelques 200 millions d'exemplaires vendus en 2010, entend également accélérer la cadence en matière de diversification qui pèse aujourd'hui pour 11% de son chiffre d'affaires. Ce dernier s'est élevé à 511 millions d'euros l'an dernier et a été réalisé à 60% par la vente de magazines et à 29% par la publicité. "D'ici deux ans, le pôle diversification devrait contribuer pour 20% de notre activité", a annoncé Rolf Heinz, lors d'une rencontre avec la presse.

Potentiel de croissance de Prisma Corporate Media et Initial Régie

Prisma Presse compte pour atteindre cet objectif sur le fort potentiel de croissance de ses filiales Prisma Corporate Media et Initial Régie dédiés à des clients extérieurs. Le groupe qui édite ainsi le magazine des aéroports de Paris ou de Canal Plus veut attirer de nouveaux clients.

Pour accroître son résultat d'exploitation (45 millions d'euros en 2010), Prisma veut, cette année, stopper la baisse de son chiffre d'affaires tiré de la diffusion qui a diminué de 3% l'an dernier.

Le groupe qui emploi quelque 1.000 salariés, dont la moitié de journalistes, ne cache pas qu'il va poursuivre sa politique de réduction des coûts qui a été marquée cette année par le déménagement à Gennevilliers en banlieue parisienne. Et qui lui a permis d'économiser 30 millions d'euros sur neuf ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :